Vous rêvez d’un refuge où décompresser pendant les fins de semaine? Avant d’acheter un chalet, vérifiez si votre portefeuille vous le permet.

Un financement plus complexe

Vous devez tenir compte de plusieurs éléments quand vient le temps de trouver le financement pour le chalet de vos rêves :

Comme le marché des résidences secondaires est plus au ralenti que celui des résidences principales et qu’il est beaucoup à la merci de la localisation, les institutions financières peuvent vous sembler plus frileuses à l’idée d’accorder un prêt.

C’est pourquoi elles pourraient vous imposer certaines conditions pour acheter votre chalet, comme d’exiger une mise de fonds plus importante.

Elles pourraient même refuser de financer l’achat de votre chalet s’il n’est pas accessible à l’année ou si vous êtes un travailleur autonome sans revenus fixes.

Avant de demander un prêt hypothécaire, vous devrez préparer un dossier pour chacune des institutions financières qui ont des critères de sélection qui diffèrent. Ce travail peut être long et ardu.

Tout en double

S’acheter un chalet signifie l’ajout de dépenses à celles de votre demeure principale :

  • Décoration et aménagement
  • Entretien
  • Télécommunications
  • Taxes municipales
  • Frais d’électricité et de chauffage (un minimum est requis en hiver)
  • Frais de copropriété, s’il y a lieu

À cela, il faut ajouter les frais de notaire, l’inspection avant l’achat, le certificat de localisation (si le vendeur ne le paie pas).

N’oubliez pas non plus l’assurance habitation.

Est-il en bon état?

Si le chalet que vous convoitez nécessite beaucoup de travaux, il faut les prévoir avant l’achat.

S’ils touchent la fosse septique, les fondations et l’approvisionnement en eau, les frais ne sont pas à négliger et peuvent faire grimper la facture.

C’est lors de l’inspection que vous aurez une meilleure idée des rénovations les plus urgentes à réaliser.

Les frais pour vous rendre à votre chalet

Lorsque vous envisagez d’acheter un chalet, vous devez tenir compte des frais de transport pour vous y rendre.

Informez-vous aussi de l’accès une fois l’hiver venu. Qui devra payer pour les frais de déneigement? Si c’est vous, alors pensez à l’ajouter à votre budget d’entretien.

Et si vous vendez votre chalet?

Comme il s’agit d’une résidence secondaire, il est possible que vous ayez à payer un gain en capital si vous avez vendu votre chalet avec profit.

Il est préférable de discuter avec un planificateur financier pour voir quelles sont les options qui s’offrent à vous.