L’arrivée du printemps est le moment parfait pour inspecter votre maison et faire les réparations qui s’imposent. Après les 12 travaux d’Astérix, voici les 7 travaux d’entretien printaniers.

1. Tuyauterie

Quand on sait les dommages que peut causer l’eau, il est normal d’être vigilant avec la tuyauterie.

Commencez par inspecter les raccords du lave-vaisselle, de la laveuse, des éviers et des toilettes.

N’oubliez pas les électroménagers qui ont un tuyau dans lequel circule de l’eau, comme un refroidisseur d’eau, un réfrigérateur, un congélateur ou une machine à café.

Dès les premiers signes d’usure ou de fissures, changez ces tuyaux pour éviter les dégâts d’eau.

Il y a des remplacements auxquels vous ne pourrez pas échapper :

Inspectez aussi les tuyaux de raccordement de votre sécheuse jusqu’au clapet extérieur et nettoyez le tout. Vos vêtements n’en sécheront que plus rapidement.

Finalement, vérifiez l’état de la valve de sécurité de votre entrée d’eau principale. Changez-la si elle démontre des signes de fatigue.

Votre protection contre les refoulements d’égout

Afin qu’il vous protège contre les refoulements d’égout et les inondations dans votre sous-sol, le clapet antiretour doit être nettoyé une fois l’an et libre de tous débris.

Vous devez aussi vérifier l’état de son joint d’étanchéité et le remplacer au besoin.

Si votre clapet antiretour est bouché, faites appel à un plombier.

2. Toit

Mal-aimé pendant l’hiver avec ses températures extrêmes, le toit doit être examiné minutieusement tous les printemps afin de déceler les problèmes qui pourraient causer des dommages importants et dispendieux.

Inspectez donc les bardeaux et changez ceux qui sont abîmés, absents ou qui retroussent.

La structure doit être impeccable et ne pas montrer aucun signe de faiblesse. Si c’est le cas, faites appel à une entreprise spécialisée en toiture pour y voir rapidement.

Sortez votre sécateur (ou votre scie à chaîne) pour enlever toutes les branches qui frottent sur votre toiture.

Profitez aussi de l’occasion pour enlever la moisissure sur les bardeaux. Vous prolongerez ainsi leur durée de vie.

Si vous avez une cheminée, vérifiez son état, surtout les joints d’étanchéité.

Et le comble?

Une visite dans l’entretoit s’impose si vous croyez que l’isolation de votre maison est déficiente grâce à certains indices :

  • Présence de glaçons qui pendent de la toiture en hiver
  • Absence de neige à certains endroits sur le toit
  • Variation de température à l’intérieur de la maison
  • Traces d’humidité ou de moisissures sur les murs
  • Peinture écaillée, décolorée ou fissurée

Lors de votre inspection, vérifiez les éléments suivants :

  • L’humidité et la présence d’odeurs anormales
  • La présence de taches, de champignons et de moisissure
  • Les traces d’eau après une pluie abondante
  • L’état de la laine minérale ou de l’uréthane
  • Les structures

Si vous vous sentez dépassé par la tâche, faites appel à un professionnel pour vous conseiller à ce sujet. Mais ne négligez pas cette tâche, car 30 % de la chaleur d’une maison se perd par le comble.

3. Gouttières

Un bon nettoyage des gouttières s’impose au printemps. Non seulement vous devrez enlever les feuilles mortes, mais aussi tous les débris qui s’y sont accumulés au fil du temps.
Pour vous assurer que les gouttières font bien leur boulot, sortez votre arrosoir et vérifiez si l’eau s’écoule bien, loin des fondations.
Les gouttières et les descentes pluviales doivent aussi être bien fixées, tout comme les pare-feuilles (si vous en avez).

4. Portes et fenêtres

Lors de l’opération nettoyage des vitres et installation des moustiquaires, vérifiez l’état de vos fenêtres, surtout des joints d’étanchéité.

Pour les portes, vérifiez le cadrage et huilez les charnières.

Videz aussi les margelles de vos fenêtres où les feuilles et la neige se sont accumulées pendant l’automne et l’hiver. L’eau s’évacuera plus facilement.

5. Fondations

Le printemps, c’est le temps de la chasse aux fissures! Plus elles sont longues et s’étendent vers le sol, plus il y a lieu de s’inquiéter.

Pourquoi? Parce que les fissures dans le solage sont synonymes d’infiltrations d’eau.

Une fois l’inventaire des fissures fait, réparez-les.

6. Système d’aération

Avant qu’ils ne fonctionnent à plein régime pendant l’été, les appareils comme un climatiseur, une thermopompe, un échangeur d’air, le système de ventilation de la salle de bain et la hotte de la cuisine doivent être inspectés et nettoyés.

Les filtres doivent être désincrustés de la poussière et des particules accumulées.

Dans certains cas, vous devrez faire appel à des professionnels pour nettoyer ces appareils, mais le jeu en vaut la chandelle pour une meilleure aération de votre demeure.

7. Revêtement extérieur

Votre inspection dépend du type de revêtement extérieur de votre maison.

Qu’il soit en bois, préfabriqué (Canexel), en vinyle ou en fibrociment, assurez-vous que votre clin n’est pas défait, fissuré, brisé ou décoloré.

Si votre parement est en briques ou en pierres, il ne doit pas s’effriter, tout comme les joints.

Dans tous les cas, vérifiez s’il y a des ouvertures suffisamment grandes pour qu’un rongeur puisse y passer et venir vous visiter l’hiver prochain. Bouchez-les s’il y a lieu.

Faites les réparations qui s’imposent, car des dommages au revêtement extérieur pourraient entraîner des infiltrations d’eau.

Sources d’informations :

https://www.assurances-bnc.ca/content/bna/fr/accueil/avantages-et-conseils/inspection-printemps.html

https://www.renoassistance.ca/toiture/inspection-toiture/

https://www.larenovation.ca/renover/plomberie/