L’esprit collectif vous habite et se reflète dans vos valeurs quotidiennes? Peut-être êtes-vous le candidat parfait pour être locataire dans une coopérative d’habitation. Voici 5 arguments pour vous convaincre que ce mode de vie est profitable.

Qu’est-ce qu’une coopérative d’habitation?

Une coopérative d’habitation, c’est un peu comme une entreprise qui est propriétaire d’un immeuble ou d’un ensemble d’immeubles.

En plus de payer leur loyer, les locataires acquittent une part pour être membres de la coopérative. En général, cette part leur est remise s’ils quittent la coopérative.  

Ils gèrent aussi l’immeuble en faisant partie du conseil d’administration ou de différents comités.

Pour réduire les coûts d’entretien, les locataires mettent la main à la pâte et participent à des corvées planifiées par la coopérative.

Pourquoi habiter dans une coop?

Un joli toit à prix réduit

Créées selon la philosophie « l’union fait la force! », les coopératives visent à offrir à ses membres des loyers de qualité, à des prix plus bas que ceux du marché et dont le montant est déterminé lors d’une assemblée générale par les membres.

La preuve, c’est que le prix des loyers au sein des coops se situe entre 75 % et 95 % du loyer médian au Québec.

Une vie de quartier riche

Les membres d’une coopérative ont souvent le sentiment d’habiter dans un quartier où tous se connaissent.

Comme ils participent activement à la gestion de la coopérative et aux corvées, un fort sentiment d’appartenance se développe dans cette communauté tissée serrée et où l’entraide et le respect teintent les relations.  

Un accès facile à la propriété

Avec le prix des loyers qui ne cesse de grimper, particulièrement dans les métropoles, se trouver un logement qui répond à ses besoins sans se ruiner devient de plus en plus compliqué.

C’est justement pour cette raison que les coopératives ont vu le jour dans les années 1960 avec l’objectif d’offrir des logis aux plus démunis.

D’ailleurs, les coopératives dont la mission est de réserver une part de ses logements aux ménages à faible revenu reçoivent des subventions comme source de financement. Ces familles n’auraient peut-être pas les moyens de s’offrir un logement semblable dans un marché privé.

Poser ses pénates pour longtemps

Vivre dans une coopérative, c’est s’assurer une stabilité immobilière. Vous n’êtes pas à la merci d’un propriétaire qui pourra réquisitionner votre logement à un moment ou à un autre.

C’est vous qui déterminez quand vous quitterez la coop. En général, un préavis de quelques mois est suffisant.

Vous n’avez donc pas à vous inquiéter de la spéculation immobilière.

Vive la démocratie!

Chaque membre d’une coopérative a le droit de participer aux assemblées générales pour décider des politiques de la coop :

  • Montant des loyers
  • Budget
  • Règlements internes
  • Prochaines réparations à faire
  • Etc.

Grâce à cet exercice démocratique, ce sont les locataires qui prennent le plein contrôle de leur milieu de vie, et non pas un propriétaire ou une compagnie de gestion immobilière. Leurs décisions sont guidées par leurs valeurs et leurs priorités.