Un automobiliste vous menace? Respirez profondément, gardez votre sang-froid et montrez-vous plus aimable et courtois que lui. Et pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise, suivez ces quelques conseils.

Bien qu’il soit impossible de se faire une idée juste de l’ampleur de ses manifestations, la rage au volant est un phénomène préoccupant. Nul n’est à l’abri des sautes d’humeur d’un conducteur frustré ou stressé qui devient soudainement agressif.

Adoptez de bonnes habitudes de conduite

Adopter de bonnes habitudes de conduite est une façon de se prémunir contre les mouvements d’impatience des autres automobilistes. Il en va de votre sécurité et de celle de vos passagers.

  • Utilisez les clignotants chaque fois que vous changez de voie — de préférence quelques secondes AVANT de procéder — pour signaler vos intentions.
  • Ne suivez pas de trop près le véhicule qui vous précède : personne n’aime avoir une voiture à sa suite. De plus, vous vous exposez à un accident si la personne devant vous freine subitement.
  • Sur l’autoroute, ne bloquez pas la voie de gauche : même si vous croyez que vous pouvez y rester après une manœuvre de dépassement, reprenez la file de droite pour laisser le champ libre.
  • Ne bloquez pas non plus une voie où il est permis de virer à droite sur un feu rouge si vous avez l’intention de continuer tout droit.
  • Conduisez à une vitesse constante. Si vous avez tendance à changer fréquemment de régime, utilisez le régulateur de vitesse de votre auto si elle en possède un. Dans la négative, surveillez le cadran indicateur de vitesse.
  • N’utilisez pas le klaxon à toutes les sauces : il doit servir à alerter les autres chauffeurs en cas de danger ou à leur signaler votre présence.
  • Faites attention à la façon dont vous garez votre auto : évitez d’occuper deux espaces de stationnement, surtout dans les endroits où les possibilités sont restreintes.
  • Quelqu’un tente de se faufiler entre votre voiture et celle qui vous précède? Soyez courtois. Sait-on jamais, vous pourriez éventuellement vous trouver dans la même situation. Vous serez alors heureux qu’un conducteur civilisé vous donne accès à la voie.
  • Respectez la signalisation. Vous devez céder le passage? Cédez-le!
  • Portez attention à vos phares le soir lorsque vous rencontrez d’autres automobiles : éteignez vos feux de croisement. Attention aussi aux phares antibrouillards allumés alors que ce n’est pas requis.
  • Une voiture vous double à vive allure? Ne jetez pas un regard réprobateur à son conducteur. Poursuivez simplement votre chemin.

Réagissez sagement aux manifestations

Vous avez l’impression que la moutarde monte au nez du conducteur de la voiture qui roule devant la vôtre? Sa conduite vous semble erratique et dangereuse? Soyez prudent!

  • Il fait un geste inapproprié? N’y donnez pas suite.
  • Il propose une course? Ignorez-le.
  • Il freine soudainement? Freinez aussi, puis mettez plus de distance encore entre son véhicule et le vôtre. Si possible, ou si vous en sentez le besoin, changez d’itinéraire.
  • Il vous laisse passer et entreprend de vous suivre?
    • Ne vous rangez pas sur le bord de la route.
    • Ne sortez pas de votre voiture.
    • Dirigez-vous vers un endroit public ou un poste de police.
    • Et, surtout, n’entrez pas à la maison. Qui sait à qui vous avez affaire.
  • Vous ne pouvez vous soustraire à la poursuite? Composez (en mains libres évidemment!) le 911 si vous disposez d’un téléphone portable dans votre voiture.

Chaque fois que vous prenez votre voiture, vous vous exposez aux aléas de la route : déviations, trous et crevasses, congestion, chauffeurs du dimanche et « enragés » qui constituent de véritables dangers publics.

Restez calme et alerte, suivez le rythme imposé par la circulation et pardonnez aux automobilistes pressés « qui ne vont nulle part ».

Bonne route!