Le saviez-vous?

  • Être éveillé entre 17 et 19 heures consécutives équivaut à avoir un taux d’alcool dans le sang de 50 mg/100 ml (0,05) et le temps de réaction est deux fois plus lent.
  • Les moments de la journée où les risques de vous endormir au volant sont les plus élevés sont entre minuit et 6 h et entre 13 h et 15 h.
  • Boire un café ou une boisson énergisante, baisser la fenêtre ou écouter de la musique à plein volume n’atténuent pas l’effet de fatigue ou n’offrent qu’un effet temporaire.
  • La seule et unique solution pour contrer la fatigue au volant est de faire une sieste, idéalement de 30 minutes, bien que 15 minutes peuvent suffire. Bien qu’elle ne remplace pas une bonne nuit de sommeil, la sieste vous aidera à récupérer avant de reprendre la route. Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire et non sur l’accotement où il est interdit de s’arrêter et où les risques de collision sont accrus.

Des trucs pour éviter la fatigue au volant

  • Soyez bien reposé avant d’entreprendre un long trajet.
  • Prenez des pauses toutes les 2 heures afin de bouger et de vous divertir.
  • Évitez les repas copieux avant de prendre la route.
  • Réduisez votre vitesse : à grande vitesse, votre cerveau traite plus d’information, ce qui accroît votre fatigue en général.
  • Évitez de conduire la nuit : cependant, si vous devez le faire, réduisez toute fatigue visuelle en éteignant l’éclairage du tableau de bord au maximum.

Suivez les signes

Vous :

  • baillez de façon répétitive;
  • avez des picotements aux yeux;
  • ne trouvez aucune position confortable au volant;
  • êtes incapable de demeurer concentré;
  • ne roulez pas à une vitesse constante;
  • réalisez que vos réactions sont plus lentes;
  • avez des pertes de mémoire;
  • hallucinez (ex. : animal au bord de la route), surtout en présence de brouillard.

Bonne route!