Qui dit printemps, dit nids-de-poule qui parsèment la chaussée et risquent d’endommager votre voiture. Voici quelques conseils pour les éviter (en toute sécurité).

La bonne pression dans les pneus

Avant que ne débute la saison des nids-de-poule, faites vérifier la pression des pneus de votre auto par votre garagiste.

S’ils sont trop gonflés, ils risquent d’éclater sous l’impact.

S’ils sont trop dégonflés, ils peuvent rester coincés entre le nid-de-poule et la roue.

Quoi faire pour limiter les dégâts causés par un nid-de-poule?

Ce sont la taille et la profondeur du nid-de-poule, la vitesse à laquelle vous roulez et le diamètre des pneus qui déterminent l’ampleur des dégâts.

Votre façon de réagir peut aussi contribuer à limiter les dommages.

  1. Ralentissez, mais ne freinez pas brusquement, pour laisser la roue rouler dans le nid-de-poule. Malgré la croyance populaire, c’est la force propulsant la roue vers le haut qui risque le plus d’abîmer votre voiture, et non l’impact de la roue au moment où elle percute le trou.
  2. Aussi tentant que cela puisse paraître, ne donnez pas de coups de volant pour éviter les nids-de-poule et les crevasses. Ne zigzaguez pas sur la route. Cette manœuvre est trop dangereuse et vous risquez de causer un accident.
  3. Tenez fermement le volant afin de garder le contrôle avant et après votre passage dans le trou.

En cas d’impact

Vous n’avez pas pu éviter un nid-de-poule?

Soyez attentif à la conduite et au comportement de votre véhicule. Vous semble-t-il désaligné ou bruyant depuis? Vibre-t-il?

Pour éviter toute complication, faites-le inspecter au moindre doute, de la ceinture des pneus jusqu’à la suspension.

Pour signaler un nid-de-poule

De nombreuses municipalités de même que les ministères des Transports provinciaux ont mis en place un service pour signaler les nids-de-poule.

Informez-vous auprès de ces autorités pour leur donner le plus d’informations possible sur ce nid-de-poule qui pourrait mettre en danger les autres usagers de la route.