Un siège d’auto sur deux ne protège pas correctement l’enfant… Voici quelques conseils pour assurer la sécurité de votre petit sur la route.

Quelques chiffres sur les sièges d’auto

Au Québec, un siège d’auto sur deux n’est pas utilisé de façon sécuritaire. Malgré le fait que 83,3 % des enfants de moins de 5 ans soient installés dans un siège qui correspond à leur poids et à leur taille, seulement 61,6 % des sièges sont utilisés correctement. Ce pourcentage élevé est attribué à une mauvaise fixation du siège d’auto à la voiture et à l’enfant qui n’est pas bien attaché.

Pourtant, lorsqu’il est bien utilisé, le siège d’auto réduit de 70 % les risques de décès et de blessures graves lors d’un accident de la route.

Quand un véhicule heurte un obstacle à 50 km/h, l’impact multiplie le poids d’une personne ou d’un objet par 20, d’où l’importance de bien attacher son enfant.

La loi, c’est la loi

En plus de compromettre la sécurité de votre enfant, la mauvaise utilisation d’un siège d’auto constitue une infraction au Code de la sécurité routière, qui peut s’accompagner d’une amende et de points d’inaptitude.

Avant de choisir un siège d’auto

Avec tous les modèles et les marques offerts sur le marché, il n’est pas facile de faire un choix pour le siège d’auto de votre enfant. Avec ces quelques conseils, vous atteindrez votre objectif premier qui est de protéger votre enfant en cas d’accident:

  • Le logo de conformité de Transports Canada doit être apposé sur le siège d’auto.
  • Lors de l’achat, faites un essai d’installation dans votre auto ou vérifiez la politique de retour du détaillant si jamais le siège ne s’installe pas correctement dans votre voiture.
  • Assurez-vous d’avoir les manuels d’instruction du siège et de votre véhicule. Ils sont essentiels lors de l’installation.
  • Aussi tentant que cela puisse être, n’achetez pas le siège aux États-Unis, où les normes de sécurité en la matière sont différentes de celles du Canada.
  • N’oubliez pas d’enregistrer le siège d’auto (en ligne ou par la poste). Vous serez ainsi averti si jamais un rappel ou un avis de sécurité vise le modèle pour lequel vous avez opté.

Quel siège d’auto choisir et comment l’installer?

Siège convertible 3 en 1, rehausseur, « coquille » ou siège de nouveau-né… Le choix est vaste en matière de sièges d’auto pour la prunelle de vos yeux. Retenez surtout que le siège doit être adapté au poids et à la taille de votre enfant, et qu’il y a trois types de sièges avant de passer à la ceinture de sécurité.

1. Siège de bébé… jusqu’à 10 kg

C’est le siège que vous utilisez de la naissance de votre enfant jusqu’à ce que son poids soit de 10 kg (22 lb), peu importe son âge et sa taille.

Il est toujours orienté vers l’arrière. L’enfant est plus en sécurité dans cette position, parce que, dans la majorité des collisions, le corps est projeté vers l’avant. Face vers l’arrière, le corps de l’enfant s’enfoncera dans le dossier du siège, ainsi, son dos et son cou supporteront mieux le choc.

Assurez-vous que…

  • Le siège est incliné tel que le recommande son fabricant
  • Le siège ne bouge pas de plus de 2,5 cm (1 po) si vous le déplacez d’un côté à l’autre et qu’il ne bouge pas du tout vers l’avant
  • La pince de poitrine qui relie les deux courroies est placée au niveau des aisselles de votre enfant
  • Les courroies sont assez serrées pour qu’un seul doigt glisse entre celles-ci et le thorax de votre enfant

2. Siège d’enfant… pour les enfants qui pèsent plus de 10 kg (22 lb)

Avant de faire la transition vers le siège d’enfant, relisez le manuel d’instruction du siège afin de respecter le poids minimum pour l’utiliser.

Même si les pieds de votre enfant touchent le dossier de la banquette, favorisez un modèle de siège dont l’orientation est vers l’arrière, car sa tête, son cou et sa poitrine seront mieux protégés s’il y a un accident.

Assurez-vous que…

  • Le siège est bien fixé et qu’il ne bouge pas de plus de 2,5 cm (1 po) de chaque côté et pas du tout vers l’avant
  • La pince de poitrine est ajustée à la hauteur des aisselles de votre enfant
  • Un seul doigt peut s’insérer entre la poitrine de votre enfant et les sangles qui doivent être assez serrées

3. Siège d’appoint… pour les enfants qui pèsent plus de 18 kg

Aussi appelé « rehausseur », le siège d’appoint sert justement à surélever votre enfant pour que la ceinture de sécurité soit bien ajustée au niveau de sa clavicule et de ses hanches (et non placée sur son cou et son ventre).

Les modèles varient et vous pourrez en choisir un avec ou sans dossier.

4. Enfin la ceinture de sécurité!

Votre enfant est maintenant grand et réclame d’enlever son siège d’appoint ? Ne l’envisagez pas avant qu’il soit suffisamment grand pour que :

  • Ses genoux plient sur le bord du siège quand son dos est bien appuyé au dossier
  • La longueur entre ses fesses et le dessus de sa tête est de plus de 63 cm (25 po) quand il est assis.

Une fois attachée, la ceinture doit être sur la clavicule et les hanches, et non sur le cou et le ventre.


Pour devenir un pro en installation de siege d’auto

Le guide du fabricant vous sera d’une précieuse aide pour installer correctement le siège d’auto et aussi pour savoir quand il est temps de changer pour un siège adapté au poids de votre enfant.

Peu importe le type de siège d’auto, il doit être installé sur la banquette arrière de votre voiture. C’est l’endroit le plus éloigné des zones d’impact lors des collisions frontales, qui sont plus fréquentes que les collisions latérales ou arrière.

N’installez jamais le siège sur le banc du passager avant, en raison du déploiement du coussin gonflable.

L’ajustement des sangles ou de la ceinture de sécurité peut être plus complexe avec les vêtements d’hiver. Prenez toutes les minutes nécessaires pour serrer les sangles correctement, ou envisagez l’achat d’une housse de siège qui sera aussi chaude qu’un habit de neige… et vous éviterez ainsi bien des pleurs de bébé.

En cas de doute, faites vérifier votre siège d’auto

Si vous n’êtes pas certain d’avoir installé le siège d’auto correctement ou si vous croyez que le siège de votre enfant n’est pas sécuritaire, prenez rendez-vous avec l’un des membres du Réseau de vérification de sièges d’auto pour enfants.

Et les sièges d’auto usagés?

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) ne vous recommande pas d’utiliser un siège d’auto usagé, même pour un court trajet ou pour l’installer dans la voiture des grands-parents, par exemple.

Si vous optez pour un siège usagé, voici quelques critères dont il faut tenir compte :

  • La date d’expiration indiquée sur le siège n’est pas dépassée
  • L’étiquette de conformité de Transports Canada est encore sur le siège
  • Vous avez le manuel d’instruction du fabricant
  • Aucune pièce du siège d’auto n’est abîmée ou manquante
  • Le siège n’a pas été impliqué dans un accident de la route
  • Le modèle du siège n’a pas fait l’objet d’un rappel ou d’un avis de sécurité (vous pouvez le vérifier grâce à la Banque de données des rappels de sécurité automobile et des sièges d’auto pour les enfants)

Sachez aussi qu’il est interdit de vendre ou de prêter un siège d’auto fabriqué avant 2012.

En cas d’accident

Changez de siège d’auto si le vôtre a été impliqué dans un accident de la route. Même si votre enfant n’était pas à bord lors de l’impact ou que le siège semble intact, il peut y avoir des fissures qui le rendraient non sécuritaire.

En général, les sièges d’auto sont couverts si vous faites une réclamation après un accident. Appelez votre compagnie d’assurance pour le vérifier.

Pour en savoir plus

En collaboration avec : Mario Vaillancourt, Relationniste auprès des médias Société de l’assurance automobile du Québec