Le mariage et le divorce sont des événements marquants. Et en plus de vous remuer, ils ont des effets sur votre police d’assurance vie. Pour que les personnes que vous chérissez bénéficient de la prestation prévue à votre décès, voyez-y.

Vous convolez en justes noces?

Que vous viviez au Québec ou dans le reste du Canada, révisez votre police d’assurance vie avant de prononcer vos vœux.

Assurez-vous que le ou la bénéficiaire est vraiment la personne que vous souhaitez, en l’occurrence votre futur époux ou votre future épouse. Procédez à une mise à jour, au besoin.

Renseignez-vous sur la désignation révocable ou irrévocable de votre bénéficiaire.

Demandez à votre conjoint ou à votre conjointe de réviser aussi sa police d’assurance vie. Démarrez votre vie à deux du bon pied.

Vous levez l’ancre?

En cas de divorce ou de séparation, des modifications à la désignation de votre bénéficiaire sont également à considérer. On observe toutefois certaines nuances quant à la réglementation des bénéficiaires dans les différentes provinces du Canada, car le prononcé du jugement de divorce ne rend pas nécessairement caduque la désignation de bénéficiaire.

Vous devez donc supprimer le nom de votre ex-conjoint ou de votre ex-conjointe à titre de bénéficiaire si vous ne souhaitez pas qu’il ou elle reçoive la prestation de décès. Si vous ne le faites pas, monsieur ou madame empochera la somme prévue au détriment d’un autre bénéficiaire – un nouveau partenaire ou vos enfants, par exemple.

Attention : si votre ex-conjoint ou votre ex-conjointe était le bénéficiaire irrévocable de votre assurance vie, vous aurez besoin de son consentement pour retirer son nom en tant que bénéficiaire, ou pour apporter tout changement à votre police.

Pour vous éviter des soucis, renseignez-vous auprès de votre compagnie d’assurance avant de contracter une assurance vie.

Prévoyez toutes les situations, ne sait-on jamais!