Vous vous apprêtez à faire des rénovations majeures, comme celle de la cuisine ou l’ajout d’un nouvel étage… Avez-vous pensé à un refinancement hypothécaire pour payer ces travaux et augmenter la valeur de votre maison?

Dans un monde idéal, vous avez planifié les travaux de rénovation et de réparation et mis l’argent de côté pour les payer sans financement… et intérêts.

Dans la réalité, vous n’avez peut-être pas cette somme, surtout si les travaux sont imprévus (bonjour le toit qui coule!).

C’est là où le refinancement hypothécaire vient à la rescousse.

Les principes du refinancement hypothécaire

Le refinancement hypothécaire consiste à additionner votre nouveau prêt au solde de votre hypothèque pour former un nouveau prêt.

Le montant du nouveau prêt peut aller jusqu’à 80 % de la valeur de votre maison.

Avantages du refinancement hypothécaire

  • Vous avez le choix entre un taux fixe ou un taux variable. Le premier facilite la planification des paiements, tandis que le second offre un taux d’intérêt souvent plus avantageux à long terme, mais qui est soumis aux variations du taux directeur.
  • Vous pouvez étaler le remboursement sur une longue période.
  • Vous profitez d’un taux d’intérêt moins élevé que celui des cartes de crédit ou d’un prêt personnel.

Désavantages du refinancement hypothécaire

  • Vous devez enregistrer le prêt chez un notaire. Pour que cette option soit avantageuse, le montant du nouveau prêt doit être assez élevé (plus de 20 000 $).
  • Vous pourriez payer des frais d’évaluation de votre maison à la demande de votre institution financière.

D’autres options de financement de vos rénovations

Marge de crédit hypothécaire

La marge de crédit mise beaucoup sur la flexibilité qu’elle offre. Vous avez accès aux fonds en tout temps jusqu’à la limite accordée, soit jusqu’à 80 % de la valeur de la maison. La somme de la marge de crédit et de l’hypothèque ne doit pas dépasser ce pourcentage.

Vous remboursez les fonds au fur et à mesure. Comme il n’y a pas d’amortissement ni d’échéance, il devient facile de rembourser seulement les intérêts. C’est donc un couteau à double tranchant pour les indisciplinés…

Elle est tout de même avantageuse avec son taux d’intérêt moins élevé que celui des cartes de crédit. De plus, ses frais d’intérêt courent uniquement sur les fonds utilisés.

Prêt personnel

Avec l’option du prêt personnel, vous remboursez le montant emprunté et les intérêts selon une fréquence et une période établies (entre 1 à 5 ans).

Le taux d’intérêt fixe ou variable vous est offert et il est moins élevé que celui d’une carte de crédit.

Carte de crédit

Si vous êtes reconnu pour payer à temps le solde de votre carte de crédit et que le montant de vos rénovations n’est pas très élevé, alors cette option est pour vous… surtout si vous obtenez des points récompense à chaque achat.

Toutefois, méfiez-vous des taux d’intérêt qui peuvent frôler les 20 %.

Les imprévus de la rénovation

Pour déterminer le montant à emprunter, vous devez avoir une bonne idée du prix des rénovations que vous vous apprêtez à faire.

Il est donc sage de demander au minimum 3 soumissions pour vous aider à évaluer ce montant.

Ajoutez-y entre 10 à 15 % pour les imprévus que l’on découvre lors des rénovations, comme de la tuyauterie à changer.

Chaque maison recèle ses secrets et plus elle est vieille, plus elle en a…

Parlez-en avec votre conseiller

Avant de passer à l’action et de vous emballer dans votre magasinage de matériaux, discutez avec votre conseiller du financement de vos travaux de rénovation.

Il pourra vous diriger vers l’option qui convient à vos besoins et surtout à votre capacité de remboursement.