Une saine gestion de votre argent et de vos finances passe par un budget équilibré. SSQ vous accompagne dans cet exercice.

Pourquoi faire un budget?

Faire son budget est la base d’une saine planification financière.

Pourquoi? Parce que vous serez capable de bien gérer votre argent en sachant exactement combien vous en gagnez, dépensez et épargnez.

Avec ce portrait de vos finances dressé par le budget, vous serez alors en mesure de :

  • Vivre selon vos moyens
  • Réduire vos dépenses
  • Payer plus rapidement vos dettes au lieu de les accumuler
  • Dépenser votre argent selon vos priorités et vos rêves

Qui devrait faire un budget?

Tous les planificateurs financiers vous diront « tout le monde », mais si ces situations sont votre réalité, faire un budget devient une priorité :

  • Vous avez de la difficulté à payer vos factures
  • Vous ne savez pas où va votre argent
  • Vous avez du mal à rembourser vos dettes
  • Vous n’avez jamais d’argent pour épargner
  • Vous êtes sur le point d’acheter une maison, une auto ou un voyage
  • Votre vie est chamboulée par des événements importants, comme la retraite, la naissance d’un enfant, un retour aux études ou une année sabbatique

Faire son budget n’est donc pas un exercice réservé à ceux qui ont des problèmes financiers. Il évite aussi de faire grimper en flèche votre taux d’endettement.

Les dernières statistiques démontrent que le taux d’endettement des familles canadiennes atteint 170 %, un taux similaire à celui aux États-Unis avant la crise financière de 2008.

Cela signifie que pour chaque tranche de revenus de 100 000 $, une famille a une dette de 170 000 $.

Le taux d’endettement au Canada a presque doublé entre 1990 et 2015, bondissant de 87 % à 166 %.

Ne faites pas partie de ces statistiques et prenez votre budget au sérieux.

Faire un budget en 3 étapes

Étape 1 : Dressez la liste de vos revenus et de vos dépenses

Pour identifier vos revenus, prenez vos relevés de paie ou encore vos relevés bancaires.

Il est possible que ce soit un peu plus complexe si vous êtes un travailleur autonome, surtout si certaines de vos factures envoyées à vos clients ne sont toujours pas payées.

Pour les dépenses, il y a celles qui reviennent mois après mois, comme :

  • Hypothèque
  • Prêt auto
  • Assurances
  • Câblodistributeur
  • Électricité, si vous avez opté pour les paiements égaux
  • Frais bancaires

Pour ne rien oublier, surtout les dépenses qui ne sont pas régulières, remontez jusqu’à 1 an en arrière. Faites ensuite une moyenne mensuelle pour ces dépenses.

Si vous épargnez, indiquez aussi le montant dans votre budget.

Plus vous serez exhaustif à cette étape, plus votre budget sera représentatif de votre réalité

Quelques applications pour faire votre budget

DAILY BUDGET

HOME BUDGET

MINT (EN ANGLAIS SEULEMENT)

Étape 2 : Analysez votre budget

Vous devez maintenant analyser tous les chiffres que vous avez compilés à l’étape précédente.

Budget en main, comparez les montants que vous payez pour chaque type de dépense avec les pourcentages du revenu mensuel à ne pas dépasser si vous souhaitez un budget équilibré :

  • Logement (loyer, hypothèque, taxes, assurances) : 25 à 35 %
  • Transport : 10 à 15 %
  • Alimentation : 5 à 15 %
  • Épargne : 5 à 10 %
  • Fonds d’urgence : 5 à 10 %
  • Électricité, chauffage, câblodistributeur : 5 à 10 %
  • Loisirs et éducation : 5 à 10 %
  • Assurance maladie, dentiste, lunettes, médicaments : 5 à 10 %
  • Remboursement des dettes : 5 à 10 %
  • Vêtements : 2 à 7 %

Si vous dépassez ces pourcentages, vous réduisez votre marge de manœuvre budgétaire. Il est alors recommandé de réévaluer vos choix pour redistribuer l’argent entre les différents postes budgétaires.

Retranchez où vous jugez que vous dépensez trop pour en mettre un peu plus où c’est nécessaire.

Étape 3 : Équilibrez votre budget

Pour qu’un budget soit équilibré, vos revenus doivent être équivalents ou plus élevés que vos dépenses.

Si c’est votre cas, bravo! Cela signifie qu’avec votre surplus, vous serez confortable pour le dépenser ou l’investir pour votre retraite qui est une source d’inquiétude pour plusieurs.

Si vos dépenses sont plus élevées que vos revenus, c’est là où vous devez faire quelques ajustements.

Diminuez vos dépenses

Couper dans les dépenses pas trop élevées, mais qui reviennent jour après jour, est un bon moyen de garder le cap.

Le meilleur exemple pour illustrer cette stratégie consiste à préparer vos lunchs plutôt que d’aller au resto ou encore d’éviter d’acheter des articles en solde, alors que vous n’en avez pas besoin.

Augmentez vos revenus

L’exercice est plus facile à dire qu’à faire, mais vous pouvez aussi augmenter vos revenus.

Le plus facile consiste à faire une « vente de garage ». Vous pourriez être surpris par le montant d’argent amassé en vous débarrassant des objets dont vous ne vous servez plus.

L’économie de partage est aussi un bon moyen d’arrondir ses fins de mois, surtout si vous utilisez peu votre voiture. À titre d’exemple, la plateforme Turo vous permet de louer votre auto à court terme.

Si une bonne fée vous a donné un talent particulier qui pourrait vous permettre de vous lancer en affaires et avoir un revenu d’appoint, c’est peut-être le temps de vous lancer! Toutefois, être entrepreneur comporte son lot de complexités. Pour vous aider dans votre démarche, consultez le site Entreprises Québec.

Besoins ou désirs?

Analysez vos habitudes d’achat et surtout votre comportement lorsque vous achetez un bien.

Concentrez-vous sur les besoins essentiels et ensuite les achats non planifiés.

Loin de nous l’idée de vous faire renoncer à tous vos désirs, mais il est facile de céder à la tentation et de les payer avec votre carte de crédit…

Un petit truc pour résister à la tentation? Remettez votre achat impulsif à plus tard. Souvent, le simple fait de patienter quelques jours refroidit vos ardeurs et vous fait réaliser que vous n’en aviez pas vraiment besoin.

Comment respecter votre budget?

Maintenant que l’exercice est fait, le plus difficile est à venir : respecter votre budget.

La discipline est votre carte maîtresse pour réussir à le respecter. Il faut donc conserver toutes vos factures et les comptabiliser au cours du mois.

À faire tous les mois

Par précaution, vérifiez tous les mois si votre budget balance ou s’il est « dans le rouge ».

Si vos revenus sont plus élevés que vos dépenses, profitez de l’occasion pour créer un fonds de sûreté pour les imprévus si vous n’en avez pas.

Si c’est le contraire et que vos dépenses sont plus importantes que prévu, vous devez ajuster le tir le plus rapidement possible pour éviter l’endettement. Est-ce dû à un imprévu qui ne risque pas de se reproduire? Est-ce que vos dépenses supplémentaires se répètent mois après mois?

Voilà autant de questions auxquelles il faut répondre objectivement pour essayer de rééquilibrer votre budget.

Et si votre réalité change?

Vérifiez de temps en temps si votre budget tient toujours la route, que ce soit parce que vous avez eu un changement au niveau de votre salaire ou de nouvelles dépenses répétées.

Un budget doit être comme une photo réaliste de vous, et non pas un portrait idyllique.

Besoin d’aide?

Si vous vous sentez désemparé juste à l’idée de faire votre budget, vous pouvez demander de l’aide (gratuite) à l’une des Associations coopératives d’économie familiale du Québec (ACEF).

Ces organismes communautaires sont là pour vous aider à mieux comprendre votre budget et à améliorer votre santé financière.

N’hésitez pas à faire appel à votre conseiller qui peut vous prêter main-forte dans la gestion de votre sécurité financière.