Vous êtes de ceux qui ont le moral un peu à plat quand arrive l’automne? Vous subissez une fatigue passagère quand les jours se mettent à raccourcir? Voici quelques conseils pour vaincre la fatigue automnale.

La fatigue automnale : pourquoi?

Le changement de saison – passer du chaud au froid – est un des facteurs qui explique la fatigue automnale. Certains organismes ont de la difficulté à s’adapter aux jours plus courts, à la baisse de luminosité qui les accompagne et au mauvais temps qui s’installe.

La reprise du travail y est aussi pour beaucoup. Plusieurs entreprises tournent au ralenti l’été venu, et les employés profitent d’une accalmie fort appréciée. Quand septembre arrive, les affaires reprennent, la roue se met à tourner et le stress se pointe le bout du nez.

La baisse d’activité crée aussi de la fatigue. Après des mois à jouer dehors, le mauvais temps ralentit les ardeurs de plusieurs. Les gens ont hâte de rentrer à la maison après le travail et deviennent plus casaniers.

Certains dérèglements peuvent causer de la fatigue, par exemple :

  • Une perturbation de la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil.
  • Une modification de la concentration de sérotonine, qui régule l’humeur.

La fatigue automnale : pour qui?

La fatigue automnale touche tous les gens à différents degrés. Mais elle touche particulièrement :

  • Les personnes âgées.
  • Les personnes qui souffrent de dépression.
  • Les personnes qui ne s’épanouissent pas au travail.

Comment la contrer?

Soyez actif. Ce n’est pas parce que les beaux jours sont passés que vous ne pouvez pas continuer à jogger, par exemple. Procurez-vous l’équipement et les vêtements adaptés et sortez! Ou adoptez l’entraînement en salle si le mauvais temps vous incommode.

Optez pour une alimentation équilibrée. Si cela ne suffit pas, concoctez des cocktails de fruits et de légumes tonifiants. D’heureux mélanges qui vous feront du bien.

Si votre fatigue est physique, essayez la relaxation. Elle est plutôt mentale? Une occupation reposante vous fera le plus grand bien, par exemple la méditation, l’activité antistress par excellence.

Faites l’essai de la luminothérapie si vous vous sentez un peu déprimé.

Assurez-vous de dormir suffisamment et adoptez de bonnes habitudes pour un sommeil de qualité.

Si vous vous réveillez toujours fatigué, vous souffrez peut-être d’apnée du sommeil. Consultez votre médecin.

Stimulez votre organisme : renseignez-vous sur les possibilités qu’offre l’homéopathie et la phytothérapie.

Et si la fatigue persiste?

Une fatigue persistante peut être le signe d’un problème plus grave, par exemple l’hypothyroïdie, l’anémie, une maladie infectieuse comme la mononucléose, une maladie chronique ou une dépression – la fatigue est le symptôme principal de la dépression.

Consultez votre médecin.