Grâce à l’avancement technologique et au foisonnement de nouvelles idées, l’industrie de l’assurance se renouvelle et se modernise. Désormais, certains assurés peuvent profiter, notamment, du service d’évaluation médicale par vidéoconférence sécurisée.

Se réinventer pour mieux se moderniser

Si les technologies de l’information occupent une place de choix dans l’industrie de l’assurance, la prémisse est d’autant plus vraie aujourd’hui : l’évolution des besoins des assurés et l’avancée technologique donnent naissance à plusieurs innovations.

Défiant les limites de ce qui fût jadis considéré comme un rêve en couleurs, la télémédecine permet de consulter un médecin généraliste directement sur un appareil mobile par le biais de vidéoconférences sécurisées et d’une application mobile.

Les personnes assurées peuvent aussi :

  • Clavarder avec des infirmières
  • Demander une prescription ou son renouvellement
  • Solliciter une référence pour consulter un médecin spécialiste

La télémédecine pour simplifier la vie

Actuellement, au Canada, on compte environ 230 médecins par tranche de 100 000 habitants.

Il faut aussi considérer le manque de temps. Les familles modernes sont souvent à bout de souffle. Elles se sentent coincées dans des horaires chargés, entre le cours de soccer du plus jeune et la leçon de piano de la plus vieille. Les solutions technologiques permettent donc de pallier à ce manque de temps.

Les objets connectés : toujours d’actualité?

Les objets connectés prennent la forme d’une montre ou d’un bracelet pour mesurer la qualité du sommeil, d’un pilulier intelligent, d’une fourchette pour aider à perdre du poids, d’un vêtement de sport intelligent ou même d’une application mobile.

Parfaitement intégrés dans le quotidien des Canadiens depuis leur apparition sur le marché en 2010, les objets connectés sont toujours d’actualité et contribuent eux aussi, plus que jamais, à l’amélioration de l’état de santé global de plusieurs.

Si on en dénombrait 15 milliards dans le monde en 2015, on en prévoit 80 à 100 milliards d’ici 2020, dont environ 26 milliards concerneront la santé et le bien-être des utilisateurs.

Quelques statistiques intéressantes

  • Environ un Canadien sur 4 (24 %) possède au moins un objet connecté qui permet de compiler des données liées à la santé ou au bien-être.
  • Les Canadiens en moins bonne santé que la moyenne sont moins enclins à utiliser les objets connectés ; alors qu’à l’inverse, les Canadiens en bonne santé les utilisent davantage.
  • 41 % des utilisateurs canadiens d’objets connectés sont de jeunes adultes.

Les Canadiens sont plus que jamais à l’affût de solutions qui s’offrent  à eux pour enrayer plusieurs enjeux de société actuels. Au rythme qu’elles évoluent, les nouvelles technologies ne cesseront pas de nous surprendre dans les prochaines années, et ultimement, pourront très certainement collaborer à nous garder en bonne santé!