Vous souhaitez réduire votre consommation de viande et embrasser le végétarisme? Par où commencer pour que l’expérience soit agréable et concluante? Voici quelques conseils.

S’initier au végétarisme doit se faire dans le plaisir. Ne pensez pas à tout ce dont vous devrez vous priver : intéressez-vous plutôt à de nouveaux aliments, à de nouvelles saveurs. La transition n’en sera que plus amusante et réussie.

Démystifier le végé

Vous n’avez pas à devenir « l’encyclopédie de la cuisine végétarienne » sur deux pattes pour vous initier à la cuisine végétarienne, mais vous devez avoir un minimum de connaissances sur l’alimentation et sur l’importance qu’elle soit variée et équilibrée.

Consultez les sites d’information et les livres sur le végétarisme. Saviez-vous qu’il existe des centaines d’espèces de plantes comestibles à la fois nutritives et délicieuses? Renseignez-vous.

Feuilletez aussi les livres de cuisine végétarienne : il en existe une multitude sur le marché. Lisez les ingrédients, regardez les photos… et donnez-vous le goût d’essayer!

Lentement mais sûrement

Vous êtes plein de bonne volonté, mais hésitant? Ajoutez d’abord du tofu à votre sauce à spaghetti ou à votre pâté chinois. Vous ne verrez pas la différence.

Intégrez petit à petit les produits végétariens que vous pouvez trouver dans les supermarchés : tempeh, soya, boulgour, quinoa, lentilles, pois.

Explorez les cuisines d’ailleurs :

  • la cuisine mexicaine qui fait la part belle aux légumineuses
  • la cuisine italienne, les pâtes en multiples versions
  • la cuisine indienne et ses couleurs
  • la cuisine asiatique et ses plats riches en saveurs
  • la cuisine méditerranéenne, la cuisine soleil!

Visitez les magasins spécialisés pour constater de visu tout ce que l’alimentation végétarienne a à offrir.

Préparez un repas végétarien un soir par semaine pour créer une habitude. Augmentez le nombre hebdomadaire de repas végés au fur et à mesure de vos découvertes culinaires.

Du goût dans l’assiette

Manger végé n’est pas synonyme de manger uniquement du cari : pensez à aromatiser vos plats de légumes d’herbes et d’épices variées.

Explorez les sauces.

Cessez de servir le riz ou le quinoa seulement en salade. Expérimentez.

Adaptez les recettes au gré de vos envies : rien ne vous oblige à les respecter à la lettre si elles contiennent un ou deux ingrédients qui vous plaisent moins. Soyez créatif!

Un corps en santé

Informez-vous sur les apports en protéines, en calcium, en fer, en oméga-3 ainsi qu’en vitamines B12, D et autres nécessaires chaque jour pour éviter les carences et vous sentir en pleine forme.

Apprenez-en plus sur les sources des nutriments :

  • Protéines : légumineuses, céréales, noix, graines, fruits et légumes
  • Calcium : soya, certains choux (kale, bok choy), certaines légumineuses (haricots blancs), graines de sésame et boissons végétales enrichies (soya, cajou, amande)
  • Fer : légumineuses, certaines noix et graines, certains légumes, soya, mélasse
    Attention : le fer des végétaux est moins bien assimilé par l’organisme que celui des produits d’origine animale. Combinez les aliments contenant du fer à d’autres, riches en vitamine C, par exemple à une soupe aux lentilles et aux poivrons rouges.
  • Oméga-3 : graines de chia, de lin et de chanvre; noix de Grenoble, huile de canola
  • Vitamine B12 : peu présente dans les végétaux, cette vitamine se retrouve dans les aliments enrichis de B12 ou dans des suppléments
  • Vitamine D : fruits, soya bio, champignons de Paris

Vous avez choisi de vous initier au végétarisme, mais vous éprouvez parfois l’envie d’un burger ou de côtes levées?

Pourquoi pas! Rien de grave ne vous arrivera si vous mangez de la viande de temps en temps.