Bien que la cuisson sur le barbecue ait parfois mauvaise presse au regard des effets sur la santé, plusieurs l’ont adoptée et s’y adonnent été comme hiver, 7 jours sur 7 ou presque. Comment conjuguer prudence dans son utilisation et bonheur de profiter du goût unique qu’elle procure? Voici quelques conseils.

Les faits

Chauffée à feu très vif et cuite trop longtemps, la viande rouge dégage deux substances potentiellement cancérigènes, les amines hétérocycliques (AHC) et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

Puisque la cuisson au barbecue se fait généralement à une chaleur plus élevée que dans le four ou sur la cuisinière, le risque que des AHC apparaissent est accru.

Le gras animal qui tombe sur le feu et attise la flamme, qui à son tour brûle la viande, produit des HAP.

Des habitudes santé sur le barbecue

  1. Apprêtez la viande avant sa cuisson en enlevant l’excédent de gras. Mieux encore, choisissez des viandes maigres. Les aliments qui contiennent des gras saturés sont les plus susceptibles d’être nocifs pour la santé.
  2. Réduisez la chaleur du barbecue. Une viande rouge grillée à basse ou moyenne température — et non carbonisée — ne vous fera courir aucun risque, ou si peu.
  3. La cuisson en papillote constitue une alternative intéressante à la cuisson traditionnelle, car elle permet de conserver les sucs de la viande. Essayez-la!
  4. Réduisez votre consommation de viande rouge : la Société canadienne du cancer recommande d’en limiter la consommation à 3 portions par semaine, 1 portion correspondant à 85 grammes (3 onces) après cuisson. Remplacez le bœuf, le veau, le porc ou l’agneau par de la volaille, du poisson ou des fruits de mer, meilleurs pour la santé.
  5. Osez le tofu. Il contient peu de lipides et de lipides saturés, et ne contient pas de cholestérol.
  6. Vous servez des aliments qui prennent du temps à cuire, par exemple des côtes levées ou des saucisses? Faites-les d’abord bouillir sur la cuisinière, puis mettez-les au barbecue pour en terminer la cuisson et leur donner le bon goût recherché
  7. Utilisez une planche de cèdre qui empêchera la viande d’entrer en contact avec la flamme. Elle cuira ainsi à plus basse température.
  8. Multipliez les légumes : ils sont peu caloriques et riches en fibres, en vitamines et en antioxydants.Vous faites des brochettes? Garnissez-les de poivron, de courgette, de champignons, d’oignon… de légumes frais et bons pour la santé.Préparez de généreuses papillotes de vos légumes préférés : il existe une foule de façons de les apprêter. Soyez créatif!
  9. Remplacez les sauces du marché par des marinades maison que vous prendrez le soin de concocter avec moins d’huile et de sel. De plus, celles-ci pourraient selon certaines études créer une barrière de protection contre la chaleur.
  10.  Pour un goût « santé », assaisonnez votre viande de fines herbes.

Attention aux bactéries!

Assurez-vous que votre viande est assez cuite en utilisant un thermomètre à viande. Une cuisson insuffisante favorise la survie de bactéries pathogènes.

La température interne du bœuf doit varier entre 52oC — si vous le préférez « bleu » — et 75oC – si vous l’aimez bien cuit. Il est toutefois préférable d’éviter une température inférieure à 71oC.

La température interne de la volaille doit atteindre 85oC.

N’oubliez pas le nettoyage de la grille

Pour prévenir les aliments carbonisés de coller sur la grille, enduisez-la d’huile.

Nettoyez la grille après la cuisson pour éviter que les résidus carbonisés contaminent vos aliments frais la prochaine fois que vous utiliserez le barbecue. Faites-le chauffer à puissance élevée pendant 5 minutes, laissez refroidir puis nettoyez avec un chiffon.

Il est recommandé de ne pas utiliser une brosse métallique pour le nettoyage, car des filaments en métal peuvent s’en détacher, s’attacher à la grille et se retrouver dans les aliments. Des solutions de rechange? Les brosses en fibres naturelles ou en bois.

Vous tenez quand même à utiliser une brosse métallique? Assurez-vous qu’elle soit de bonne qualité et en bon état.

Cuisiner au barbecue, ça fait été, ça fait vacances. Pourquoi s’en priver? Soyez prudent et délectez-vous!