Peu importe les raisons pour lesquelles vous travaillez pendant vos études, vous devez vous assurer d’obtenir votre diplôme sans y laisser votre peau. Voici quelques trucs pour concilier travail et études avec succès.

Soyez réaliste

Demandez-vous d’abord pourquoi vous souhaitez travailler : pour payer vos frais de scolarité, préparer un voyage « sac à dos » bien mérité après l’obtention de votre baccalauréat, vous procurer les jeux vidéo de l’heure? Vous poser la question et y répondre sincèrement vous permettra de faire les meilleurs choix.

Évaluez le salaire horaire que vous pourrez obtenir selon l’emploi convoité, puis calculez le nombre d’heures que vous devrez travailler chaque semaine pour atteindre votre objectif. 10 heures? 15 heures? 20 heures? Plus le nombre sera élevé, plus vous pourriez vous sentir coincé dans le temps.

Ce n’est pas parce que votre ami travaille 20 heures par semaine et réussit haut la main que vous y arriverez aussi. Chaque cas est unique. Réfléchissez en prenant en compte votre situation à vous, pas celle de votre voisin.

Établissez vos priorités et réfléchissez à ce que vous pourriez laisser tomber pour ne pas étouffer sous les responsabilités. Acceptez de sacrifier certaines activités pour réduire vos heures de travail et vous consacrer davantage à vos études et à vos loisirs.

Et si le travail à temps très partiel — vacances des Fêtes, pause d’été, semaine de relâche — était suffisant pour combler vos besoins? Pensez-y.

Recherchez un emploi qui vous convient

Évitez de choisir un emploi trop contraignant pour vous : vous serez malheureux et n’aurez plus de plaisir, ni au boulot ni à l’école.

Le travail avec le public draine toute votre énergie? Tenez-vous loin de ces types d’emplois même si le salaire peut être intéressant. Pensez à votre santé mentale!

Considérez le temps nécessaire pour vous déplacer pour aller travailler. Pensez au temps perdu à vous rendre à votre travail et à en revenir.

Choisissez aussi un travail à la mesure de votre santé et votre niveau d’énergie. Qu’avez-vous à prouver?

Un climat de travail motivant

Évitez les charges de travail trop élevées : le travail pendant les études doit être agréable et contribuer simplement à l’atteinte de vos objectifs. Évitez le stress inutile.

Toutefois, si votre objectif est de dénicher un emploi permanent chez l’employeur à la suite de vos études, faites le nécessaire pour vous faire remarquer.

Assurez-vous que l’entreprise est en mesure de faire preuve de souplesse pour vous accommoder si nécessaire.

  • Pourrez-vous profiter d’un horaire variable ou travailler à domicile?
  • Aurez-vous la possibilité de compter sur un collègue pour vous remplacer si vous devez manquer du travail par exemple pour préparer un examen important?

Quelques trucs

Pour éviter que votre enthousiasme du début ne s’émousse, pensez organisation et gestion de votre temps.

Tirez profit des possibilités qu’offre votre maison d’enseignement : cours du soir, cours de fin de semaine, cours en ligne ou à la télévision.

Utilisez un seul calendrier et consignez-y vos activités professionnelles et scolaires.

  • Inscrivez tout : cours, examens, plages d’études et de travail, déplacements, anniversaires à ne pas manquer, périodes de pointe au travail, etc.
  • Prévoyez du temps pour les imprévus.
  • Partagez votre calendrier avec vos proches : il vous sera plus facile de vous consacrer à vos travaux scolaires le vendredi après-midi si vos amis savent que cette plage horaire est réservée à vos études plutôt que pour jouer à des jeux vidéo.

Tirez profit de votre emploi, si possible. Faites d’une situation réelle au boulot le sujet d’un travail à remettre dans le cadre d’un de vos cours.

Vous avez une période libre entre 2 cours? Faites preuve de discipline et dirigez-vous vers la bibliothèque plutôt que vers la salle à café…

Prenez soin de votre santé : dormez suffisamment, alimentez-vous sainement, allez jouer dehors, baladez-vous dans la nature. Rappelez-vous ce que disait Juvénal, poète de la Rome antique : «Un esprit sain dans un corps sain».

Apportez des changements à votre situation ou à vos habitudes si votre rendement au travail ou vos résultats scolaires commencent à baisser.

  • Déménager dans un appartement plus petit ou changer de quartier coûterait beaucoup moins cher? Faites-le.
  • Vos frais de télécommunications sont élevés? Revoyez vos dépenses en télécommunications; il y a des économies à faire!
  • Vous nourrir est coûteux? Évitez les restaurants et cuisinez.
  • Apprenez à vous contenter de moins. Vous faites un sport qui gruge une trop grande partie de votre budget? Pratiquez-le moins souvent ou pas du tout pendant quelques années. Vos études ne dureront pas éternellement et vous pourrez reprendre vos activités une fois votre diplôme en poche.
  • Si vous êtes de tempérament perfectionniste, apprenez à lâcher prise. Le ménage de votre appartement d’étudiant ne sera peut-être pas fait aussi souvent… Et alors?

Peu importe vos motivations, conciliez travail et études avec intelligence et doigté. Si vous devez absolument travailler, restez concentré sur votre objectif et maintenez votre plan de match. D’autres avant vous ont réussi : vous en êtes capable si vous vous organisez bien.

Bon succès!