Que faire s’il y a du radon dans votre maison?

Que faire s’il y a du radon dans votre maison?

Quel est ce gaz que l’on retrouve dans nos demeures et quels sont ses effets sur notre santé?

Apprenez-en plus sur le radon, comment le détecter et quelle mesure prendre pour en diminuer la concentration chez vous.

Qu’est-ce que le radon?

Issu de la famille des gaz radioactifs, le radon se dégage lors de la destruction naturelle de l’uranium dans le sol, les roches et les eaux souterraines.

Lorsqu’il est à l’extérieur, il est dilué dans l’air et il ne représente aucun danger.

C’est quand il est dans nos maisons qu’il s’évacue moins bien, surtout dans les pièces les plus basses et les moins aérées, comme le sous-sol.

Il peut alors mettre en péril la santé des résidants.

Les effets du radon sur votre santé

Présent dans l’air, le radon pénètre dans les poumons. Son rayonnement radioactif augmente donc le risque de développer un cancer du poumon.

Après le tabagisme, le radon est la 2e cause de cette maladie. Au Québec, entre 10 % à 16 % des décès liés au cancer du poumon seraient attribués au radon.

Il n’épargne pas les non-fumeurs. Il constitue la première cause de cancer chez ceux-ci.

Trois facteurs font augmenter le risque de cancer du poumon dû au radon :

  • la concentration
  • la durée de l’exposition
  • le tabagisme

S’il est associé au cancer du poumon, le radon ne cause toutefois pas les maladies suivantes :

  • allergies
  • asthme
  • bronchite chronique
  • emphysème
  • malformations congénitales

Votre maison est-elle à risque?

Toutes les maisons contiennent du radon, mais le taux peut varier de l’une à l’autre, même si elles se situent dans le même quartier.

Tout dépend des fissures par lesquelles ce gaz s’infiltre chez vous :

  • dalle de béton
  • fondations
  • conduits de drainage
  • vide sanitaire
  • puisard
  • robinets
  • sol en terre battue
  • etc.

Selon Santé Canada, une demeure sur dix contient un taux de radon plus élevé que celui recommandé.

Certaines régions sont plus à risque, comme :

  • Gaspésie-îles-de-la-Madeleine
  • Bas-St-Laurent
  • Outaouais
  • Laurentides

La seule manière d'en avoir le cœur net consiste à mesurer le taux de radon.

Comment mesurer la concentration de radon dans ma maison?

Sans odeur, sans goût et sans couleur, le radon se décèle seulement à l’aide d’un dosimètre.

Vous pouvez vous procurer le détecteur de radon dans les quincailleries ou auprès de fournisseurs recommandés, comme l’Association pulmonaire du Québec.

Pour bien mesurer la concentration du gaz, le test doit être réalisé dans les conditions suivantes :

  • pendant 3 mois consécutifs durant l’hiver
  • à l’étage le plus bas de la demeure où vous passez plus de 4 heures par jour, comme le sous-sol où vous faites du télétravail
  • selon les recommandations du fabricant du détecteur de radon

Vous pouvez aussi faire appel à une entreprise qualifiée dans le dépistage du radon. Celles-ci sont reconnues par les gouvernements fédéral et provincial.

Quand le taux de radon est inquiétant

Santé Canada a fixé le taux limite à 200 becquerels par mètre cube (Bq/m3) avant que des correctifs à votre demeure soient requis.

Plus prudente, l’Organisation mondiale de la santé établit ce seuil à 100 Bq/m3.

Des travaux pour diminuer le taux de radon

Si le taux de radon se situe entre 200 Bq/m3 et 600 Bq/m3, Santé Canada recommande de réaliser des travaux dans votre maison pour mieux dissiper le radon d’ici 2 ans.

Si la concentration de radon est de plus de 600 Bq/m3, les correctifs devraient idéalement être apportés d’ici 1 an.

La méthode utilisée consiste à installer un système de dépressurisation actif sous la dalle de béton. Grâce à la tuyauterie et à la ventilation, l’air est évacué de la maison. S’il y a une pompe à puisard, celle-ci est scellée pour que ce système d’évacuation soit plus efficace.

Confiez ces travaux à une entreprise spécialisée et reconnue dans la réduction du radon. C’est votre certitude que le taux de concentration de radon passera sous la barre des 100 Bq/m3 et même moins.

Est-ce que l’ouverture des fenêtres est suffisante?

Malheureusement, le taux de radon ne diminuera pas assez si vous laissez les fenêtres ouvertes afin de mieux aérer votre demeure.

Vous devez faire installer un système de pression négative pour que la concentration de radon baisse de manière suffisante.

Des tests pour vérifier les travaux

Une fois les travaux réalisés, le taux de radon doit être de nouveau mesuré. Par la suite, il sera vérifié tous les 3 ans.

Vous allez faire construire votre maison?

La Régie du bâtiment du Québec va modifier les normes de construction pour prévenir les infiltrations de radon dans les maisons neuves.

Les entreprises en construction auront jusqu’à l’été 2023 pour s’y conformer.

Dès le début de la construction de votre maison, faites installer une membrane étanche sous la dalle de béton. Vous pouvez aussi opter pour un système de raccord, au cas où des travaux de réduction du taux de radon soient requis.

Protéger ce qu’il y a de plus précieux

Votre santé et celle de vos proches n’ont pas de prix. C’est pourquoi un test de radon représente un investissement qui en vaut le coup.

De plus, en effectuant les travaux pour corriger le taux de radon dans votre demeure, vous préservez sa valeur.