8 trucs pour rembourser votre prêt auto

8 trucs pour rembourser votre prêt auto

Voici 8 conseils pour vous aider à rembourser votre prêt auto et éviter les répercussions que peut avoir un retard de paiement.

Une étude réalisée en 2016 par l’Agence de la consommation en matière financière du Canada démontre que les consommateurs changent de voiture aux 4 ans.

Or, la durée des contrats de financement ne cesse de s’étirer. En 2010, elle était de 2 ans et 5 mois. En 2015, elle passe à 6 ans.

Il en résulte donc que 30 % des Canadiens traînent un solde impayé sur leur prêt auto au moment où ils acquièrent un autre véhicule.

Les dessous du solde impayé

S’il vous reste un solde impayé sur votre prêt auto, le prêteur peut vous proposer d’ajouter ce solde sur le prêt que vous allez contracter pour votre nouvelle voiture.

Dans le jargon du milieu, on appelle ce phénomène « balloune » ou prêt à équité négative.

Pour diminuer le montant des mensualités, le prêt est souvent étalé sur une plus longue durée.

Or pendant cette période, la valeur de votre auto risque de diminuer plus rapidement — à raison de 25 % la première année — que la valeur de votre prêt auto.

Et si vous n’arrivez plus à payer votre prêt auto?

Votre prêt auto est un contrat qui vous lie au fabricant automobile ou à votre institution financière.

Vous ne pouvez donc pas mettre fin à ce contrat (et remettre les clés de voiture) parce que vous éprouvez des difficultés financières ou que vous regrettez votre choix.

Ne pas honorer votre prêt auto pourrait nuire à votre cote de crédit.

Vous pourriez aussi être obligé d’emprunter (à nouveau!) pour payer le solde de votre prêt auto.

Avant de négocier votre nouveau prêt auto

Pour éviter de traîner une « balloune » de voiture en voiture, voici 8 conseils pour vous aider lors de votre demande de financement.

1. Garder son auto plus longtemps

Plus vous gardez votre voiture longtemps, plus le solde impayé de votre prêt auto diminue.

Si vous souhaitez vous en départir ou que vous n’avez pas le choix, tentez de le faire à la date d’échéance de votre prêt auto.

2. Faire un budget

Qu’il peut être tentant de céder aux charmes d’une voiture neuve!

Gardez la tête froide et faites plutôt un budget.

Ce sont les chiffres qui vont dicter le véhicule que vous êtes en mesure de louer ou d’acheter.

3. Choisir entre la location et l’achat

La location et l’achat d’une auto comportent leurs avantages et leurs inconvénients.

Informez-vous sur les 2 options avant de vous rendre chez le concessionnaire. À l’aide d’un calculateur, choisissez celle qui répond le plus à vos besoins avant de signer un contrat qui vous engage envers le détaillant.

4. Prévoir vos besoins à long terme

Quand vient le temps de choisir votre nouvelle auto, essayez de prévoir vos besoins pour un horizon de 5 ans.

Envisagez-vous de fonder une famille? Si oui, ce projet risque d’avoir une incidence sur le type de véhicule que vous choisirez.

Même chose pour votre travail ou vos passe-temps (bonjour camping!). Ils pourraient teinter vos besoins en transport.

Réfléchissez donc sur ce que vous comptez faire avec votre nouvelle auto pendant la durée de votre prêt auto. Vous éviterez ainsi de changer de voiture en cours de route et de traîner une « balloune ».

Vous devez aussi répondre à la fameuse question : auto neuve ou usagée?

5. Négocier

Lors de votre magasinage, négociez le prix d’achat et le taux d’intérêt pour financer votre nouveau véhicule.

Essayez de ne pas vous en tenir uniquement aux mensualités. Oui, elles aident à respecter votre budget, mais elles ne sont pas représentatives du coût total que vous devrez payer pour rouler sur 4 roues.

6. Réduire le terme du prêt auto

Ne tombez pas dans le piège du plus petit paiement possible. Souvent, cela implique que la durée du prêt auto est étirée pour réduire vos mensualités.

Visez plutôt un prêt auto d’une durée maximale de 5 ans.

7. Changer d’auto pendant les périodes creuses

Changer de voiture pendant l’hiver, au lieu de le faire au printemps et en été.

Pendant cette période plus creuse, les détaillants sont plus ouverts à la négociation. Il vous sera plus facile d’avoir les coudées franches pour faire diminuer le prix de vente de la voiture que vous convoitez.

8. Ajouter une assurance-prêt

On ne sait jamais de quoi l’avenir est fait.

Voilà pourquoi il est recommandé de prendre une assurance-prêt. Avec une telle assurance, vous aurez la certitude que votre succession n’héritera pas du solde de votre prêt si jamais vous décédez.