6 choses à faire pendant que votre auto roule peu

6 choses à faire pendant que votre auto roule peu

Avec le télétravail qui est de plus en plus adopté, les occasions de rouler avec votre auto se font plus rares.

Or, bien des garagistes s’entendent sur le fait qu’il risque d’y avoir plus de dommages causés à une voiture qui ne roule pas qu’à une dont les kilomètres s’ajoutent au compteur jour après jour.

Une auto est un peu comme le corps : elle doit bouger régulièrement, sinon elle s’ankylose. Et tout comme le corps, une voiture plus âgée risque de souffrir davantage si elle ne roule pas.

1. Rouler au moins 1 fois par semaine

Chaque semaine, roulez au moins 10 minutes avec votre auto. L’idéal est de le faire sur l’autoroute plutôt que dans les rues de votre quartier, car les pièces du véhicule seront plus sollicitées.

Cette balade est essentielle pour votre batterie, votre alternateur, les liquides et vos pneus.

Pendant que vous roulez, pompez les freins un peu plus qu’à l’habitude. Faites fonctionner les essuie-glaces. Actionnez le système de ventilation.

Si vous êtes propriétaire de plusieurs véhicules

Alternez vos balades hebdomadaires pour que toutes vos voitures roulent de temps en temps.

Si vous devez faire quelques courses, privilégiez votre auto la plus vieille pour vous déplacer.

2. Mettre le frein à main

Lorsqu’il est activé, le frein à main sollicite les câbles du frein qui déploient alors les garnitures contre les tambours de frein ou les plaquettes contre les disques.

Un usage régulier du frein à main, même sur les autos à transmission automatique, est nécessaire pour le bon fonctionnement de toutes ces pièces.

Cette recommandation doit surtout être appliquée en hiver où la corrosion et la rouille peuvent empêcher les pièces du frein de stationnement de fonctionner correctement.

3. Vérifier la pression des pneus

Les pneus de votre auto perdent de la pression, même si vous roulez peu, à raison d’environ 1 livre par pouce carré par mois.

Vous devez donc vérifier la pression à l’aide d’un manomètre tous les mois.

Faites-le avant de rouler ou encore 3 heures après avoir pris la route.

Pour connaître la pression recommandée, regardez l’étiquette à l’intérieur de la porte du conducteur ou consultez le manuel du véhicule, plutôt que de vous fier à ce qui est indiqué sur le pneu.

4. Respecter le calendrier de maintenance

Il ne faut pas relâcher la garde en matière d’entretien mécanique sous prétexte que votre voiture roule peu.

Respectez les recommandations du constructeur automobile et continuez de visiter régulièrement votre garagiste pour les entretiens qui s’imposent, kilométrage ou pas.

Profitez de votre visite pour demander une vérification du niveau des liquides :

  • Huile à moteur
  • Huile à freins
  • Huile à transmission
  • Liquide de refroidissement
  • Huile à direction assistée
  • Huile à différentiel et à boîte de transfert des systèmes à traction intégrale
  • Liquide du système antipollution

5. Remplir le réservoir à essence

Un réservoir à essence plein empêche la condensation à l’intérieur du réservoir.

Remplissez-le au maximum.

6. Y aller doucement lors du retour à la normale

Soyez indulgent avec votre voiture quand vous recommencerez à l’utiliser tous les jours.

Adaptez votre conduite et évitez les manœuvres brusques.