10 trucs pour des achats en ligne sécuritaires

10 trucs pour des achats en ligne sécuritaires

Pandémie oblige, l’achat en ligne gagne des adeptes. Voici quelques trucs pour acheter en ligne de façon sécuritaire.

1. Utilisez un ordinateur doté d’un antivirus et d’un pare-feu

Installez un antivirus et un pare-feu sur votre ordinateur si vous prévoyez de l’utiliser pour vos achats en ligne, et faites les mises à jour recommandées.

Si vous utilisez l’ordinateur d’un ami, assurez-vous qu’il a aussi installé un antivirus et un pare-feu, et que le tout est à jour.

Et, vous l’aurez deviné, ne procédez pas à des achats en ligne à partir d’un poste mis à la disposition du public dans un café Internet. Les risques sont trop grands.

2. Utilisez des mots de passe « costauds »

Choisissez des mots de passe sécuritaires que personne ne devinera et évitez d'utiliser le même pour tous vos comptes.

La perspective de posséder plusieurs mots de passe vous effraie? Il existe des logiciels gratuits qui archivent les codes d’utilisateurs et les mots de passe. Vous n’avez alors qu’un seul mot de passe à mémoriser : celui qui vous permet d’accéder à votre profil dans le logiciel.

Rappelez-vous que si vous utilisez votre prénom jumelé à votre année de naissance, ou le prénom de votre petit, une simple visite sur votre page Facebook permettra à un fraudeur rusé de deviner votre mot de passe sans trop d’effort.

Utilisez des lettres, des chiffres et des caractères spéciaux habilement combinés. Par exemple, choisissez un mot et remplacez certaines lettres de ce mot par des chiffres ou des caractères spéciaux.

Créez des équivalences pour les lettres de l’alphabet et appliquez-les chaque fois que vous changez de mot de passe.

3. Connaissez les menaces qui vous guettent

L’achat en ligne vous expose au vol d’identité, au piratage et à des pertes financières. Vous ignorez les conséquences de ces menaces? Renseignez-vous!

Les fraudeurs – habiles – ont plus d’un tour dans leur sac. Ils ont parfois recours, par exemple, à de faux sites de marchands qui recueillent vos renseignements personnels. Ou encore, ils utilisent des sites frauduleux pour recueillir l’argent. Dans ce cas, vous attendrez longtemps avant de recevoir votre bien!

Soyez vigilant avant d’acheter un bien en ligne : cultivez le doute. Quelques questions à vous poser :

  • Le site semble-t-il sérieux ou est-il mal conçu?
  • La qualité de la langue est-elle impeccable ou les textes sont-ils bourrés de fautes?
  • Les liens fonctionnent-ils bien?
  • Les coordonnées du marchand apparaissent-elles sur le site?
  • La politique de retour ou de protection des renseignements personnels est-elle claire et accessible?
  • Les frais supplémentaires sont-ils raisonnables?

Dans le doute, tournez-vous vers un autre marchand en qui vous aurez confiance.

4. Choisissez des sites sécurisés

Faites vos transactions sur des sites qui offrent des connexions sécurisées https, le « s » indiquant une connexion sécuritaire. Ayez l’œil aiguisé.

Si la barre d’adresse d’un site comporte un petit cadenas vert, les échanges – et conséquemment vos renseignements – sont chiffrés, c’est-à-dire protégés. Le site est donc sécuritaire. Le petit cadenas n’apparaît pas? Méfiez-vous.

5. Assurez-vous que vos informations personnelles ne seront pas partagées

Plusieurs entreprises qui vendent sur le Web partagent les informations personnelles de leurs clients avec leurs partenaires d’affaires. Le résultat? Les clients reçoivent des tonnes de courriels non sollicités à la suite d’un achat. Renseignez-vous sur les pratiques du marchand.

Lisez aussi les politiques de confidentialité. Du temps bien investi!

6. Renseignez-vous sur les retours et les remboursements avant d’acheter

C’est si facile d’acheter en ligne. Mais qu’arrive-t-il si l’objet tant convoité est défectueux ou qu’il ne vous convient simplement pas? Le marchand vous remboursera-t-il à 100 %? Dans l'affirmative, dans combien de temps? Devrez-vous assumer une partie du coût?

Autant de questions à vous poser – ou à éluder auprès du marchand si son site Web ne fournit pas l’information – avant d’acheter.

7. Prenez garde aux frais supplémentaires

Vérifiez les frais de transport que vous devrez payer avant de procéder au paiement pour éviter des surprises désagréables.

Ces frais vous paraissent exorbitants? Essayez de trouver l’article près de chez vous et allez le ramasser sur place. Plusieurs entreprises offrent cette possibilité. Vous économiserez alors temps et argent.

Vérifiez aussi si vous aurez des frais de transport à payer en cas de retour.

Si vous achetez à l’étranger, pensez aux frais de dédouanement et aux délais qui pourraient ne pas vous convenir.

8. Optez pour une carte de crédit dédiée

Demandez une carte de crédit qui comporte une limite de crédit peu élevée – 500 $ ou 1 000 $ – auprès d’une institution financière qui garantit le remboursement des transactions frauduleuses. Ne l’utilisez que pour vos achats en ligne.

En cas de fraude, vous limiterez les dégâts, car vous n’aurez qu’à annuler la carte et vous n’aurez pas d’interventions à effectuer pour vos autres cartes de crédit.

N’enregistrez pas votre numéro de carte sur le site du marchand pour économiser du temps lors de votre prochain achat. Vous éviterez que vos informations bancaires soient volées en cas de piratage.

Vérifiez régulièrement votre relevé de carte de crédit. Si vous décelez une transaction douteuse, communiquez avec la compagnie émettrice sur-le-champ.

9. Pensez aux systèmes de paiement sécurisé

Plusieurs marchands utilisent un système de paiement sécurisé. Parmi les plus courants : PayPal. Ayez-y recours pour éviter d’avoir à fournir des renseignements personnels sur les sites des marchands.

10. Gardez des traces de vos transactions

Ça y est, vous avez vérifié les politiques de retour, de remboursement et de protection des renseignements personnels. Vous avez confiance : votre transaction sera licite et vous recevrez votre bien dans le délai promis. Vous procédez alors à l’achat du produit tant convoité avec le sentiment que vous avez agi en professionnel. Et vous baissez votre garde. Erreur.

Gardez la confirmation de la transaction reçue par courriel et classez-la dans un dossier à part dans votre boîte de réception.

Vous préférez un dossier papier? Imprimez-la alors. L’important, c’est de conserver une trace de votre transaction.