Créez votre fonds d’urgence en 5 étapes

Créez votre fonds d’urgence en 5 étapes

Si vous êtes plus cigale que fourmi, voici 5 conseils pour vous aider à créer votre fonds d’urgence en cas d’imprévus financiers.

Levez la main ceux qui ont un fonds d’urgence!

Selon Statistique Canada, le taux d’endettement des familles canadiennes est de 167,3 % en 2016.

Cela signifie que pour chaque tranche de revenu de 100 000 $, une famille a une dette de 167 300 $.

Ces chiffres laissent supposer que plusieurs ne sont pas en mesure de faire face à un imprévu financier, d’où l’importance de se créer un fonds d’urgence.

Pourquoi avoir un fonds d’urgence?

Le mot « urgence » fait justement référence à une dépense imprévue ou à une baisse de revenus, comme :

  • Toiture à remplacer
  • Perte d’emploi
  • Maladie ou blessure qui vous empêche de travailler
  • Décès
  • Etc.

Le fonds d’urgence sert à payer ces imprévus sans vous endetter et sans vous forcer à vous tourner vers des moyens de financement dont les taux d’intérêt sont gourmands.

Le fonds de prévoyance ne doit donc pas servir à payer les dépenses courantes, comme les taxes municipales, l’achat de pneus ou encore les frais scolaires.

Ces dépenses, qui reviennent année après année, doivent être planifiées dans votre budget.

Combien devez-vous épargner?

Le montant de votre fonds d’urgence doit équivaloir à 3 à 6 mois de votre salaire net.

Pour vous aider à déterminer combien vous devez mettre de côté, posez-vous la question suivante : « Si je perds mon emploi, combien de temps me faut-il pour en trouver un autre? »

Vous devez aussi avoir une bonne idée des montants consacrés à vos besoins essentiels :

  • Hypothèque ou loyer
  • Épicerie
  • Auto ou transport en commun
  • Frais médicaux
  • Frais de garde
  • Etc.

Si vous êtes en couple, tenez compte du pourcentage de votre salaire qui sert à payer ces dépenses.

Votre fonds d’urgence en 5 étapes

Vous avez maintenant un objectif d’épargne. Voyez maintenant comment le concrétiser et l’atteindre.

1. Ouvrez un compte d’épargne

Ouvrez un compte consacré à votre fonds d’urgence plutôt que de mettre l’argent dans votre compte bancaire courant ou vos autres comptes d’épargne. Il sera plus facile d’être discipliné dans votre épargne.

Plusieurs options s’offrent à vous. Selon vos besoins et votre profil d’investisseur, vous pouvez investir dans :

Vérifiez auprès de votre conseiller s’il est plus avantageux pour vous d’investir ces sommes à l’intérieur d’un REER ou d’un CELI.

Votre choix devra être fait en fonction des critères suivants :

  • Facilité et rapidité pour accéder à votre argent en cas d’urgence
  • Frais de transaction
  • Absence de pénalité lors d’un retrait
  • Risques associés à votre investissement

Un placement à risque vaut-il la peine?

Il peut être tentant d’investir votre épargne dans un placement avec un taux de rendement plus élevé afin d’atteindre plus rapidement votre objectif pour votre fonds d’urgence.

Visez plutôt la prudence, même si cela demande plus de temps pour amasser l’équivalent de 3 à 6 mois de salaire.

Vous pourriez aussi diviser votre fonds d’urgence en 2, entre des placements plus sécuritaires et un fonds où le rendement et le risque sont plus élevés.

Parlez-en à votre conseiller qui vous guidera vers la meilleure solution de placement, tout en respectant votre profil d’investisseur.

2. Déterminez un montant d’épargne

À l’aide de votre budget, déterminez combien vous pouvez consacrer à votre fonds de sûreté chaque semaine ou chaque mois.

Il est possible que ce montant vous semble dérisoire comparativement à celui que vous devez épargner.

Ne vous découragez pas dès le départ. Lentement, mais sûrement, votre cagnotte s’accumulera pour faire face aux imprévus.

Ce qui est important, c’est de constituer votre fonds de prévoyance le plus rapidement possible et de laisser les intérêts composés s’accumuler et vous donner un petit coup de pouce.

Vous ne voyez pas où il faut couper pour créer votre fonds d’urgence? Il faut alors revenir à la case départ et analyser plus en profondeur votre budget. Où pouvez-vous réduire vos dépenses pour dégager un montant pour épargner? Plusieurs pistes s’offrent à vous selon vos priorités.

3. Créez l’habitude d’épargner

Le meilleur moyen de créer un fonds d’urgence consiste à opter pour des prélèvements bancaires automatiques, si possible en même temps que le dépôt de votre paie.

Ne trouvez-vous pas qu’il est moins douloureux de mettre de côté 25 $ par semaine que de débourser 1 300 $ une fois par année?

Si votre tactique pour épargner repose sur votre change dans votre porte-monnaie, déposez-le dans un pot dès que vous arrivez à la maison. Et n’y touchez plus!

4. Faites preuve de discipline

Résistez à la tentation de piger dans votre fonds d’urgence pour des besoins non essentiels et à court terme.

Si vous le faites, vous risquez alors de vous retrouver à vous endetter pour financer des imprévus.

5. Revoyez votre stratégie

La vie bouge vite et à tout moment, votre situation financière et familiale peut être bousculée et avoir un effet sur votre budget, par exemple :

N’hésitez pas à revoir vos objectifs d’épargne pour votre fonds d’urgence quand cela arrive.

En modifiant votre budget, ne sacrifiez pas trop rapidement votre fonds de sûreté et accordez-lui toute la priorité requise.

Note : Cet article vous est présenté à titre informatif seulement. En aucun cas, il ne doit être considéré comme un conseil financier ou une opinion juridique ou fiscale. Pour des conseils selon votre situation personnelle, parlez-en à votre conseiller. Jamais SSQ ne peut être tenu responsable d’une décision prise à la suite de la lecture de cet article.