PCU : Quels sont les impacts fiscaux à prévoir?

PCU : Quels sont les impacts fiscaux à prévoir?

Vous avez reçu des paiements mensuels dans le cadre de la Prestation canadienne d’urgence (PCU)? Saviez-vous que les sommes reçues dans le cadre de ce programme sont imposables? Voici ce qu’il faut savoir sur les impacts fiscaux qui en découlent.

1. Les paiements de la PCU s’ajoutent à votre revenu annuel imposable.

L’Agence du revenu du Canada (ARC) n’a retenu aucun impôt à la source sur les paiements mensuels faits dans le cadre de la PCU. Il faut donc vous attendre à devoir payer de l’impôt sur ces sommes, surtout si vous avez eu d’autres sources de revenus au cours de l’année.

Afin d’éviter les mauvaises surprises et de planifier vos finances, mieux vaut avoir une idée du montant d’impôt que vous aurez à payer dans le cadre de votre déclaration de revenus. Pour ce faire, vous pouvez utiliser l’un des nombreux calculateurs d’impôt disponibles en ligne. N’oubliez pas d’inclure toutes vos sources de revenus.

2. Si possible, commencez à mettre de l’argent de côté pour payer votre impôt.

Pour éviter d’être pris de court au printemps, l’idéal est de mettre chaque semaine un petit montant de côté, qui sera affecté au paiement de votre impôt.

3. Vos cotisations REER risquent d’avoir peu d’influence sur votre impôt à payer.

Votre revenu a chuté à cause de la pandémie et la PCU a constitué votre principale source de revenus au cours de l’année? Dans la plupart des cas, le fait d’utiliser vos cotisations inutilisées à un régime enregistré d’épargne retraite (REER) ne permettra pas de diminuer significativement votre impôt à payer.

De plus, si vous prévoyez une augmentation de vos revenus au cours des prochaines années, vous auriez probablement avantage à conserver vos droits de cotisation pour vos prochaines déclarations de revenus.

Cela dit, l’idéal demeure de demander conseil à votre comptable ou à votre conseiller financier afin de vous munir d’une stratégie réellement adaptée à votre situation.

4. Optimiser vos déductions fiscales et vos crédits d’impôt : une voie à explorer.

Communiquez avec votre comptable afin de vous assurer une utilisation optimale de tous les crédits et de toutes les déductions applicables à votre situation. Vous pourriez être admissible à certains crédits auxquels vous n’aviez pas droit auparavant.

5. Si vous pensez ne pas être en mesure de payer votre impôt, communiquez avec l’ARC.

Vu le contexte, il est bien probable que votre situation financière ne vous permette pas de payer votre impôt dans le délai prescrit. Si tel est votre cas au moment de recevoir votre avis de cotisation, communiquez avec l’ARC. Informez-les de votre situation et vérifiez les options de paiement à votre disposition. Vous éviterez ainsi d’éventuels frais d’intérêt et, surtout, vous aurez l’esprit un peu plus tranquille.

Note : Cet article vous est présenté à titre informatif seulement. En aucun cas, il ne doit être considéré comme un conseil financier ou une opinion juridique ou fiscale. Pour des conseils selon votre situation personnelle, parlez-en à votre conseiller. Jamais SSQ Assurance ne peut être tenue responsable d’une décision prise à la suite de la lecture de cet article.