5 conseils avant d’offrir une carte de crédit à votre adolescent

5 conseils avant d’offrir une carte de crédit à votre adolescent

Est-il majeur ou non?

Au Canada, il faut être majeur pour être le principal titulaire d’une carte de crédit.

Si votre enfant n’a pas encore atteint la majorité, vous devez alors être cosignataire de la demande de carte de crédit.

Vous devenez alors responsable de cette carte et la réputation de mauvais payeur peut entacher votre propre cote de crédit.

C’est donc un pensez-y-bien.

Et si c’était une carte de crédit prépayée?

Cette solution protège davantage contre les dépenses impulsives et le risque de surendettement.

Elle vous permet d’évaluer le comportement de votre enfant avec sa carte de crédit. Si tout se passe bien, vous pourrez alors consentir à ce que votre enfant ait sa propre carte de crédit.

1. Pourquoi?

Pourquoi souhaite-t-il obtenir une carte de crédit?

Cette question peut sembler d’une banalité enfantine, mais elle permet d’identifier les motivations cachées derrière cette carte de plastique.

Elle est particulièrement importante si l’argent semble brûler les doigts de votre adolescent.

Être propriétaire d’une carte de crédit s’accompagne de responsabilités. Ne pas la payer à temps peut nuire à la cote de crédit de votre enfant et rendre plus compliqués (voire impossible) des emprunts pour des projets comme l’achat d’une voiture ou d’une maison.

C’est donc le moment parfait pour avoir une discussion franche sur le sujet et de ne pas céder si rapidement à la raison que tous ses amis en a une.

2. Relevé de carte de crédit 101

Qu’il soit envoyé par courriel ou par la poste, le relevé ne doit plus avoir aucun mystère pour votre ado une fois qu’il aura sa carte de crédit.

Comme il en est à ses premiers pas dans les services financiers, vous devez lui expliquer chaque concept en mots simples. Ne tenez pas pour acquis que votre enfant comprend un relevé de carte de crédit.

C’est aussi le moment de le conscientiser sur l’importance de consulter le relevé tous les mois pour vérifier s’il ne contient pas des erreurs.

3. Laisser les chiffres parler

Inutile d’inonder votre enfant de chiffres pour lui faire comprendre comment sont calculés les frais d’intérêts composés s’il ne paie pas à temps sa carte de crédit.

Il n’y a rien de mieux qu’un calculateur de taux d’intérêt pour simuler ce qu’il aura à défrayer s’il paie seulement le solde minimum exigé, et combien de temps lui sera nécessaire pour qu’il soit à zéro.

4. Faire preuve de vigilance face au vol d’identité

Conscientisez votre enfant sur les risques de vol d’identité et à faire preuve de vigilance pour ne pas en être victime.

Il ne doit pas divulguer à tout vent son numéro de carte de crédit et payer uniquement sur des sites sécuritaires.

5. Magasiner

Nombreuses sont les offres alléchantes pour vous convaincre de choisir une carte de crédit plutôt qu’une autre.

Avant de vous lancer tête première dans le choix de sa carte de crédit, votre adolescent doit identifier ses besoins et ses critères en ordre d’importance. Souhaite-t-il obtenir le meilleur taux d’intérêt? Est-ce que la souplesse dont fait preuve l’émetteur de la carte de crédit est importante? Est-ce qu’il préfère choisir une carte de crédit qui sera acceptée chez tous les détaillants?

S’il a besoin d’aide, il existe des comparateurs de cartes de crédit où on lui suggéra des cartes selon ses critères.

Note : Cet article vous est présenté à titre informatif seulement. En aucun cas, il ne doit être considéré comme un conseil financier ou une opinion juridique ou fiscale. Pour des conseils selon votre situation personnelle, parlez-en à votre conseiller. Jamais SSQ Assurance ne peut être tenue responsable d’une décision prise à la suite de la lecture de cet article.