Comment faire son budget… et surtout le respecter

Comment faire son budget… et surtout le respecter

Votre compte de banque joue trop souvent au yoyo? Le noir et le rouge se côtoient librement? À votre calculatrice! Le temps est venu d’élaborer un budget et de le respecter. Point à la ligne.

Soyez réaliste en élaborant votre budget

Dresser un budget signifie mettre sur papier – ou sur tableur – toutes vos rentrées d’argent et, surtout, toutes vos dépenses. Honnêtement.

Vous pensez bénéficier d’une augmentation de salaire dans quelques mois? Ne vous y fiez pas. Soyez réaliste en élaborant votre budget.

Pour ne rien oublier, recensez toutes les factures payées au cours de la dernière année ainsi que tous les prélèvements automatiques autorisés sur votre compte bancaire. Ne vous limitez pas aux dépenses des derniers mois. Vous pourriez négliger des éléments incontournables.

Certains postes budgétaires, par exemple l’électricité, risquent de déséquilibrer votre budget à un moment ou à un autre. Optez pour des mensualités égales sur 12 mois.

Négociez certains frais – Internet, cellulaire – pour obtenir les meilleurs prix possible. N’hésitez pas à changer de fournisseur, au besoin.

Prévoyez pour les dépenses fixes ET les dépenses variables ainsi que pour les petites gâteries. Il sera difficile de respecter votre budget si vous ne vous faites pas plaisir à l’occasion.

Pensez aux potentielles augmentations du coût de la vie. Le prix de votre forfait Internet ou de votre assurance automobile pourrait augmenter.

Soyez plus précis que pas assez dans vos estimations.

Constituez-vous un fonds d’urgence : la vie est remplie d’imprévus.

Puis respectez-le!

Déterminez précisément pourquoi vous devez respecter votre budget. Notez les raisons, au besoin, et consultez vos notes à l’occasion pour vous le rappeler.

Mettez-le à jour régulièrement, chaque semaine s’il le faut, pour savoir où vous en êtes.

Consommez intelligemment :

  • Avant de vous procurer un bien, demandez-vous si vous en avez réellement besoin. Pénible au début, cette habitude deviendra payante.
  • Vous avez vraiment besoin du truc en question? Demandez-vous à quelle fréquence vous l’utiliserez. Vous saurez ainsi si vous devez vous le procurer ou si vous pourriez plutôt le louer ou l’emprunter à l’occasion.
  • Vous devez l’acquérir? Vérifiez le prix demandé par différents magasins ou fournisseurs, sur place et en ligne. Magasinez!
  • N’hésitez pas à demander à un commerçant quand il sera offert au rabais. Bien souvent, les commis n’hésitent pas à divulguer cette information.
  • Évitez de souscrire des abonnements : vous serez peut-être tout feu tout flamme au départ, mais votre enthousiasme risque de s’effriter au fil du temps.

Payez comptant, par chèque ou par carte de débit. Utilisez votre carte de crédit en dernier recours… surtout si l’argent a tendance à vous brûler les doigts.

Bien que vous ayez établi un budget, vous n’avez pas à dépenser chaque dollar prévu sous chaque poste budgétaire. C’est permis de dire non – à soi ou à autrui – et d’avoir des surplus à la fin du mois!

Changez certaines habitudes de vie ou de consommation pour profiter d’un compte bancaire plus garni.

Pour réduire votre facture d’épicerie, bien que vous deviez manger 3 fois par jour :  

  • Prenez le temps de consulter les circulaires avant de faire vos courses. Tirez profit des rabais hebdomadaires et faites des réserves, le cas échéant.
  • Vous aimez la viande rouge? Limitez votre consommation, le boeuf étant dispendieux. Ouvrez votre esprit à la nouveauté!
  • Le prix des fruits et des légumes frais est exorbitant? Visitez la section des surgelés.
  • Diminuez vos sorties au resto et l’achat de plats préparés. Cuisinez! Et tant qu’à vous activer aux fourneaux, préparez de grandes quantités que vous pourrez congeler en portions individuelles. Parfait pour les lunchs ou les soupers pressés.

Votre budget est un outil adapté à vos besoins qui vous permet de suivre facilement votre situation financière et d’ajuster le tir si vous réalisez que vous dépensez trop par rapport à vos rentrées d’argent. Ne le voyez pas comme quelque chose de contraignant, mais plutôt comme un soutien nécessaire à la santé de votre compte bancaire!

Note : Cet article vous est présenté à titre informatif seulement. En aucun cas, il ne doit être considéré comme un conseil financier ou une opinion juridique ou fiscale. Pour des conseils selon votre situation personnelle, parlez-en à votre conseiller. Jamais SSQ ne peut être tenu responsable d’une décision prise à la suite de la lecture de cet article.