L’assurance vie expliquée simplement

L’assurance vie expliquée simplement

L’assurance vie est un bien grand mystère à vos yeux? Pas de problème! SSQ Assurance vous explique ce qu’est ce produit financier, qui devrait en avoir et quel montant est nécessaire.

Qu’est-ce que l’assurance vie?

L’assurance vie permet de protéger les personnes qui dépendent de vous financièrement (aussi appelées bénéficiaires).

À votre décès, la compagnie d’assurance verse une somme d’argent libre d’impôt qui leur permet de maintenir leur niveau de vie et de régler vos derniers frais.

Avez-vous besoin d’une assurance vie?

Pour le savoir, il vous suffit de répondre à cette question : « Est-ce que mes proches auront des problèmes financiers si je meurs aujourd’hui? »

Si la réponse est oui, c’est qu’il est plus prudent de prendre une assurance vie. Ainsi, vous ne léguerez pas un stress financier à votre famille advenant votre décès.

Souvent, c’est lors de la naissance d’un enfant ou à l’achat d’une maison que le besoin d’avoir une couverture d’assurance vie se fait sentir. Vous prenez alors conscience que votre décès ne serait pas sans conséquence pour votre entourage, compte tenu de vos obligations financières.

Une assurance vie, même pour les enfants?

Est-ce qu’une assurance vie pour votre enfant vaut le coût si l’on tient pour acquis qu’il ne laisse personne dans le besoin s’il décède?

Ici, cela dépend des écoles de pensée. Certains croient que le décès d’un enfant n’entraîne aucun impact financier et qu’une assurance vie est alors superflue. D’autres croient qu’une assurance vie avec un montant d’assurance très peu élevé peut servir à payer les frais funéraires qui peuvent facilement atteindre 10 000 $.

Il faut alors étudier votre situation avec votre conseiller qui vous aidera à trouver la solution qui correspond à vos besoins.

Quel est le montant d’assurance nécessaire?

Pour calculer le montant d’assurance vie nécessaire, il faut tenir compte des dépenses suivantes :

  • Frais funéraires
  • Impôts payables à votre décès
  • Hypothèque (surtout si vous n’avez pas une assurance hypothécaire)
  • Autres prêts (voiture, marge de crédit, carte de crédit, prêt étudiant, etc.)

À cela, vous devez ajouter tout ce qu’il vous en coûte dans votre quotidien pour maintenir le même niveau de vie pour vos proches :

  • Frais de garde ou frais scolaires
  • Épicerie
  • Fonds d’urgence
  • Frais médicaux
  • Vêtements
  • Etc.

Pour en arriver au chiffre final, on calcule aussi les avoirs, par exemple les placements, les fonds de pension, les biens immobiliers.

Il faut aussi tenir compte du nombre d’années où vos revenus sont indispensables pour vos proches.

Encore une fois, c’est votre conseiller qui est la meilleure personne pour vous aider à déterminer le montant d’assurance vie nécessaire. Il vous suggérera le produit qui correspond à vos besoins financiers et à votre capacité de payer.

Êtes-vous assurable?

Lors de la signature de la proposition d’assurance vie, vous devez souvent répondre à un questionnaire médical. Il permet de vérifier votre état de santé et le risque que vous souffriez d’une maladie.

Parfois, une prise de sang et d’autres tests médicaux sont exigés.

C’est ce que l’on appelle vérifier votre assurabilité et votre éligibilité à la couverture souscrite auprès de l’assureur. C’est à cette étape où l’on calcule la prime d’assurance que vous allez payer pour être assuré.

Dans tous les cas, mentir ou cacher des faits liés à votre santé et à vos habitudes de vie n’est pas une bonne option pour diminuer le montant de la prime.

Note : Cet article vous est présenté à titre informatif seulement. En aucun cas, il ne doit être considéré comme un conseil financier ou une opinion juridique ou fiscale. Pour des conseils selon votre situation personnelle, parlez-en à votre conseiller. Jamais SSQ ne peut être tenu responsable d’une décision prise à la suite de la lecture de cet article.