7 conseils pour économiser

7 conseils pour économiser

L’argent vous brûle les doigts? Voyez 7 trucs pour épargner et reprendre le contrôle de votre portefeuille.

Êtes-vous dépensier?

  • Vous n’arrivez jamais à mettre de l’argent de côté pour votre retraite ou pour vos projets spéciaux.
  • Le solde de votre compte bancaire est à 0, aussitôt que votre paye est déposée.
  • Épargne? Quelle épargne?

Si vous vous reconnaissez dans ces 3 affirmations, c’est qu’il est peut-être temps d’user de stratégies (sans douleur) pour vous aider à mettre de l’argent de côté.

1. Faites-en une priorité

Pour épargner, il faut un peu plus que de la motivation. Il faut passer à l’action!

Comment? En optant pour des prélèvements automatiques. Chaque mois, un montant sera transféré à votre compte distinct dédié à votre épargne.

Mieux encore, investissez dans un REER et dans un CELI qui sont avantageux du point de vue fiscal.

Cette épargne homéopathique vous permettra d’économiser sans effort et vous vous habituerez à avoir moins d’argent à dépenser dans votre compte courant.

2. Faites un budget

Exercice à faire en solo ou en couple, le budget détaillé a aussi ses bons côtés, dont celui de vous faire réaliser où va votre argent.

Par exemple, les dépenses d’épicerie sont pour plusieurs une part non négligeable des dépenses annuelles. Le fait de voir le montant que vous payez chaque mois peut vous donner un choc bénéfique. Les circulaires deviendront plus intéressantes…

Respectez les priorités que vous vous êtes fixées et dépensez selon vos moyens.

3. Coupez dans le superflu

Les petites économies finissent par être payantes jour après jour.

Il y a les classiques, comme apporter son café de la maison dans un thermos plutôt que se gâter à la brûlerie du coin.

Il y a aussi les options écologiques, comme donner de son temps en cadeau plutôt qu’un objet qui finira au placard.

Usez de votre budget pour couper là où vous dépensez trop et faites preuve d’imagination.

Échangez une visite au centre commercial par une promenade au parc, allez à la bibliothèque au lieu de la librairie ou encore faites vos lunchs plutôt que d’aller au resto.

4. En avez-vous pour votre argent?

Les taux d’intérêt des cartes de crédit, les forfaits de services téléphoniques, de télévision et d’Internet, les frais bancaires, les assurances auto et habitation…

Parfois, cela vaut la peine de consacrer 1 heure par année de votre temps à réviser vos besoins et à magasiner chez plusieurs fournisseurs. Votre motivation? Économiser toute l’année!

5. Dépensez mieux aujourd’hui pour dépenser encore dans le futur

Pour devenir le parfait économe, il faut changer son rapport à l’argent. Au lieu de le voir comme une façon d’acheter ce que tout le monde vous suggère d’acheter, l’argent doit être vu comme un moyen d’atteindre vos objectifs de vie à long terme.

Résistez à la frénésie de la consommation, à la pression des médias et aux voisins gonflables. Gardez le cap sur la réalisation de vos rêves!

6. Augmentez vos revenus

Pour augmenter votre salaire, il n’y a pas de recette magique! Soit que cette hausse provient d’un boni (bonus), d’une promotion ou d’un changement d’emploi avec une offre salariale plus alléchante.

Pour mousser votre épargne, d’autres sources de revenus peuvent s’ajouter, comme vendre des biens usagés sur les sites de petites annonces ou vendre votre 2e voiture, lorsque c’est possible.

Une vente de garage cet été, ça vous dit? Vous pourriez accumuler beaucoup en une journée!

Chose certaine, ne comptez pas trop sur l’héritage d’une mystérieuse tante dont vous ignoriez l’existence pour augmenter vos revenus.

7. Amusez-vous un peu

Pour garder la motivation à épargner, il ne faut pas non plus être dans un état de privation complet.

Dégagez de votre budget un montant qui sera consacré à vos loisirs et à vos plaisirs quotidiens.

À l’attaque!

Consultez votre conseiller. Il vous aidera à choisir le régime d’épargne et les placements adéquats pour faire fructifier vos économies.

Note : Cet article vous est présenté à titre informatif seulement. En aucun cas, il ne doit être considéré comme un conseil financier ou une opinion juridique ou fiscale. Pour des conseils selon votre situation personnelle, parlez-en à votre conseiller. Jamais SSQ ne peut être tenu responsable d’une décision prise à la suite de la lecture de cet article.