5 trucs pour économiser à l’épicerie

5 trucs pour économiser à l’épicerie

Vous vous sentez dépassé par la part que l’épicerie occupe dans votre budget ? Voici 5 astuces pour déjouer le prix du panier d’emplettes qui monte sans cesse.

Après l’explosion du prix du chou-fleur en 2016 et maintenant celle du céleri, plusieurs consommateurs observent leur facture d’épicerie qui grimpe d’année en année sans nécessairement voir leur hausse de salaire suivre le même rythme.

Voici nos 5 trucs pour manger comme un prince sans vous ruiner.

1. À vos fourneaux !

Les produits transformés vous permettent peut-être de gagner du temps lors de la préparation des repas, mais ils sont dispendieux.

Favorisez plutôt une cuisine maison où vous mettez le plus possible la main à la pâte.

En planifiant vos lunchs, vos collations et vos repas, vous évitez la tentation d’aller au resto ou de succomber à des plats transformés qui font augmenter le budget consacré à l’alimentation.

Évitez aussi d’acheter des aliments préparés, coupés, pelés et râpés. Cette manipulation a un prix… et il est refilé directement aux consommateurs.

2. Un panier selon les saisons

En général, les aliments de saison sont moins dispendieux. Profitez-en pour faire le plein en les faisant congeler ou pour les mettre en conserve.

Encouragez l’achat local en vous abonnant à des paniers de marchés ou en visitant les marchés locaux où la fraîcheur bat son plein.

Malheureusement, l’offre de produits frais rétrécie en hiver. Optez alors pour des fruits et des légumes surgelés dont le rapport qualité-prix n’est plus à prouver..

3. S’en tenir à la liste

Avant d’aller au supermarché, dressez votre liste des achats à faire selon votre menu de la semaine.

Une fois sur place, respectez-la et ne cédez pas à la tentation… particulièrement au bout des allées où les stratégies de marketing sont déployées pour vous faire flancher.

Évitez de glisser dans votre panier des articles seulement parce qu’ils sont en rabais. En achetant que ce dont vous avez besoin, vous diminuez aussi le risque de gaspillage alimentaire.

Méfiez-vous aussi des offres 3 pour 10 $. Elles vous suggèrent d’en acheter plus que ce dont vous avez besoin. Elles sont aussi proposées quand la date d’expiration arrive bientôt.

4. Chasse aux aubaines grâce aux circulaires

Feuilleter les circulaires, est-ce que ça vaut le coup ? Oui, si vous le faites chaque semaine.

Pour vous aider à dénicher les véritables aubaines, il existe des applications comme Reebee et Flipp (en anglais seulement). Ils vous permettent de rechercher un aliment parmi toutes les circulaires pour connaître les prix en épicerie.

5. Des protéines étirées

Les viandes, les poissons et les fruits de mer occupent une grande part de la facture d’épicerie.

Combinez-les à d’autres protéines moins dispendieuses, comme les légumineuses, et vous réussissez ainsi à créer un plat tout aussi nourrissant à une fraction du prix.

Rien de mieux que de marier le bœuf haché et les lentilles dans un pâté chinois, d’ajouter du tofu dans une soupe asiatique ou encore de bonifier une lasagne avec des légumes grillés et une sauce béchamel ou à la tomate.