3 raisons d’épargner pour votre retraite

3 raisons d’épargner pour votre retraite

Entre l’hypothèque, la voiture et les frais de garde à payer, sans oublier le remboursement de votre prêt étudiant, il peut être difficile d’épargner pour votre retraite. Voici quelques raisons pour vous convaincre de vous y mettre.

Un article de Finance et Investissement nous apprend que seulement 42 % de la génération Y (personnes entre 17 à 34 ans, nées entre 1980 et 2000) épargnent en vue de la retraite.

Ce pourcentage passe à 71 % chez les personnes âgées de 34 à 50 ans et à 69 % chez les personnes de 50 ans et plus.

La jeune trentaine est une période exigeante pour les finances avec l’achat d’une première maison, le remboursement d’une dette d’étude, la famille qui s’agrandit… et une carrière qui n’est pas encore en plein essor.

Pourtant, les avantages d’épargner tôt sont nombreux.

Combien aurez-vous besoin à la retraite?

Avant d’élaborer un plan d’épargne pour votre retraite, vous devez déterminer les sources de revenus dont vous disposerez :

Les experts évaluent que vous aurez besoin de 70 % de vos revenus annuels bruts pour maintenir votre niveau de vie à la retraite.

Ce 70 % tient compte de vos dépenses qui sont généralement moins élevées à la retraite que pendant votre vie active.

Si vous avez des projets grandioses pour votre retraite, il faut évidemment prévoir économiser plus.

Pour calculer le montant dont vous aurez besoin à votre retraite, utilisez le calculateur de Retraite Québec.

La planification de votre retraite commence maintenant!

Vous êtes du type cigale plutôt que fourmi?

Voyez quels sont les avantages de cotiser dès maintenant à votre régime d’épargne-retraite.

1. Le temps, c’est de l’argent!

L’épargne que vous faites dès maintenant peut vous faire économiser gros à long terme.

Cela semble trop beau pour être vrai? Laissons les chiffres parler…

Entre 22 ans et 35 ans, Louis a épargné 2 000 $ par an. Il a ensuite complètement arrêté de cotiser à son régime d’épargne-retraite.

Quant à Audrey, elle a commencé à épargner 2 000 $ par année à partir de 35 ans jusqu’à ses 65 ans.

Louis a donc investi en tout 26 000 $ (2 000 $ pendant 13 ans). Audrey a investi 60 000 $ (2 000 $ pendant 30 ans).

Qui aura selon vous aura épargné le plus d’argent à 67 ans? C’est Louis! En supposant un taux d’intérêt annuel de 5 %, il aura accumulé à 67 ans 177 243 $, alors qu’Audrey n’aura que 153 823 $.

Voilà donc le principal avantage de cotiser tôt grâce à la magie des intérêts composés sur vos placements. Les intérêts sont réinvestis et fructifient au même rythme que votre capital.

2. Qui peut prédire l’avenir?

Plusieurs aimeraient avoir une boule de cristal pour les aider à planifier leur retraite qui leur semble un mirage lointain…

Malheureusement, nul ne peut prévoir son état de santé, ses besoins financiers et son espérance de vie quand il approchera la retraite.

Ajoutez à cela des facteurs externes comme une baisse drastique des taux d’intérêt ou une hausse du coût de la vie et vous avez bien des éléments spéculatifs sur lesquels repose votre décision de prendre votre retraite ou non.

Un conseil? Épargnez quand vous êtes jeune, même si la somme vous semble dérisoire, afin d’avoir une meilleure marge de manœuvre une fois plus âgé.

Si vous misez tout sur la stratégie d’épargne tardive et que la vie vous joue un mauvais tour, il sera peut-être trop tard pour mettre en œuvre un plan B.

3. On n’est jamais mieux servi que par soi-même

Tous les experts s’entendent pour dire que le Régime de rentes du Québec et la pension de la Sécurité de la vieillesse ne sont généralement pas suffisants pour vous garantir une retraite décente et maintenir votre niveau de vie actuel.

Il pourrait en être de même pour le fonds de pension offert par un employeur. Avec l’espérance de vie qui grimpe sans cesse, la pression se fait de plus en plus ressentir sur les régimes collectifs.

Les fonds de pension à cotisations déterminées n’offrent aucune garantie sur le revenu à votre retraite. Quant aux fonds de retraite à prestations déterminées, rien n’exclut que le montant des cotisations soit revu de façon significative pour maintenir la somme que vous recevrez à la retraite.

Laisser reposer votre stratégie d’épargne-retraite uniquement sur l’aide gouvernementale ou votre régime de retraite privé vous expose donc à des inquiétudes financières.

L’épargne individuelle est le meilleur moyen pour vous assurer une retraite à la hauteur de vos attentes.

Élaborez votre retraite avec votre conseiller

La planification de votre retraite ne doit pas s’improviser à la dernière minute.

Rencontrez votre conseiller afin qu’il analyse vos besoins, vos sources de revenus, les dépenses que vous prévoyez faire pendant votre retraite, etc.

Il vous proposera une stratégie d’épargne et vous aidera à déterminer l’âge où vous accrocherez vos patins.

Note : Cet article vous est présenté à titre informatif seulement. En aucun cas, il ne doit être considéré comme un conseil financier ou une opinion juridique ou fiscale. Pour des conseils selon votre situation personnelle, parlez-en à votre conseiller. Jamais SSQ ne peut être tenu responsable d’une décision prise à la suite de la lecture de cet article.