8 trucs pour apprivoiser la solitude

8 trucs pour apprivoiser la solitude

Vous paniquez à l’idée de vous retrouver seul? Respirez un grand coup et sachez apprivoiser la solitude grâce à ces 8 conseils.

L’être humain est un être social. Il a besoin des autres pour se réaliser.

Il est donc normal que la solitude soit difficile et qu’elle ait une connotation négative. Être seul – et être bien – n’est pas inné et donné à tous.

Toutefois, le bien-être que procure la solitude est un apprentissage. Voici quelques conseils pour l’atteindre.

1. Faire la différence entre solitude et isolement

Pour faire cette distinction entre les 2, il faut comparer les expressions « vivre seul » ou « avoir l’impression d’être seul ».

La première fait référence à un état où il n’y a personne en votre compagnie, tandis que la seconde est associée à l’isolement et au sentiment d’exclusion. Elle s’accompagne souvent de souffrance psychologique, d’angoisse et d’impression de vide.

Pour illustrer la distinction entre les 2, rien ne vaut le proverbe de Joseph Roux :

« La solitude vivifie. L’isolement tue. »

2. Exister sans le regard des autres

La solitude est bénéfique. Elle nous permet d’exister sans le regard des autres et le monde extérieur.

C’est seul que l’on peut se concentrer sur notre vie intérieure, la connaissance de soi, nos besoins, etc.

Cultivez votre jardin secret sans culpabilité et laissez libre cours aux émotions qui vous habitent. Car en groupe, on ajoute souvent un filtre pour les atténuer, voire les étouffer.

En créant et en nourrissant vos moments de solitude, vous êtes alors en mesure de mieux retrouver les autres et de tisser des liens significatifs avec eux.

3. Faire des activités enrichissantes

Ajoutez à votre agenda des activités qui vous font du bien et où vous n’avez aucun compromis à faire.

L’éventail est large, que vous soyez du type sportif, créatif, intellectuel ou culturel.

Votre sentiment d’inconfort à l’idée d’être en mode solo va rapidement se dissiper au fur et à mesure que vous pratiquez ces activités. Le bien-être que vous allez en retirer sera suffisant pour vous faire apprécier ces moments consacrés à vous uniquement.

Se concentrer sur ce que l’on aime vraiment fait du bien. Pas besoin de faire plaisir aux autres!

4. Écrire

Écrire, c’est coucher sur papier les pensées qui vous habitent et que vous censurez en paroles. Souvent, il est plus facile de clarifier votre monde intérieur par écrit que verbalement.

Grâce à l’écriture, vous serez à même de réaliser que vous êtes entièrement responsable de votre bonheur.

Cette prise de conscience vous fera donc chérir davantage la solitude et les moments consacrés à soi.

5. Méditer

Pratiquer la méditation, c’est se retrouver pour réfléchir en pleine conscience.

C’est dans cet état de tranquillité que vous pourrez vous concentrer sur vous-même et votre vie intérieure.

Cette technique de relation favorise l’écoute de vos besoins, le respect et la compréhension de soi.

6. Réfléchir

Les moments de solitude sont parfaits pour nourrir votre quête du bonheur. Réfléchissez à vos besoins, vos envies, vos insatisfactions et surtout à ce que vous pourriez faire pour transformer vos insatisfactions en changements et éventuellement, en sources de bonheur.

7. Doser avec les réseaux sociaux

Si les réseaux sociaux ont la prétention de connecter des personnes, ils peuvent aussi contribuer à nourrir un certain isolement.

Si vous avez l’impression d’être inondé de clichés de vacances en famille parfaits et que ça réveille votre angoisse, peut-être vaut-il mieux éviter ces plateformes le temps que vous apprivoisiez la solitude.

8. Consulter un professionnel

L’apprentissage de la solitude est propre à chacun. Si vous n’arrivez pas à l’apprivoiser, n’hésitez pas à consulter un professionnel.

Il vous aidera à dépasser vos peurs, à briser votre isolement et à comprendre les sentiments qui vous habitent quand vous êtes seul.