Qu’est-ce que fait un actuaire?

Qu’est-ce que fait un actuaire?

Vous aimez jongler avec les chiffres? Alors peut-être que la profession d’actuaire est celle qui vous convient. Voici de quoi vous aider dans votre choix de carrière.

Définition d’un actuaire

Un actuaire ne fait pas que calculer une prime d’assurance.

C’est un expert en calculs des risques. S’il fait appel aux mathématiques, plus particulièrement aux statistiques, l’actuaire est aussi féru des affaires, de la gestion et du monde financier.

En appliquant les statistiques et les théories du risque, l’actuaire prédit, en quelque sorte, l’avenir et évalue les conséquences financières de différents scénarios qui touchent les domaines suivants :

  • Assurances (vie, auto, habitation, collective, maladies graves, invalidité, etc.)
  • Régimes de retraite
  • Placements
  • États financiers d’une organisation
  • Risques organisationnels
  • Réassurance

Il joue donc un rôle essentiel dans une entreprise quand vient le temps de prendre une décision d’affaires éclairée.

Côté habiletés, l’actuaire fait preuve des suivantes :

  • Résolution de problèmes
  • Créativité
  • Sens éthique
  • Autonomie
  • Efficacité
  • Aptitude à communiquer

Étape 1 : les études

Pour devenir actuaire, votre profil d’études au cégep doit être orienté vers les sciences pures ou les sciences de la nature.

Selon l’université que vous fréquenterez, vous devez avoir réussi tous les cours de mathématiques. Parfois, certains cours de physique sont des prérequis du baccalauréat.

Ce dernier est d’une durée de 3 ans et peut s’accompagner de stages au cours de vos études.

À noter que vous devrez perfectionner votre anglais, car votre formation universitaire et continue se déroulera souvent dans la langue de Shakespeare.

Le bac en actuariat vous ouvre les portes pour pratiquer en tant qu’actuaire.

Vous pouvez, par la suite, faire une maîtrise et un doctorat si vous souhaitez poursuivre votre cheminement scolaire.

Étape 2 : la certification

La profession d’actuaire est encadrée par des ordres professionnels, à commencer par l’Institut canadien des actuaires (ICA).

Dès l’obtention de votre baccalauréat, vous pouvez démarrer votre carrière dans l’industrie.

Si vous le souhaitez, vous pouvez obtenir (dans l’ordre) 2 titres décernés par l’ICA et qui peuvent grandement favoriser l’évolution de votre carrière :

  1. Associé
  2. Fellow

Ces titres s’obtiennent après la réussite des examens de la Society of Actuaries et du Casualty Actuarial Society (CAS) (en anglais seulement) pour les actuaires qui se spécialisent dans l’assurance de dommages.

En général, les candidats qui souhaitent obtenir les titres d’associé et de fellow entreprennent cette démarche au cours ou après leurs études universitaires. Plusieurs raisons les amènent à le faire :

  • Ils en retirent alors de meilleures conditions de travail (salaire, avancement, etc.).
  • Ils sont encore en mode études.
  • Ils ont l’énergie et la situation familiale qui leur permettent de se consacrer à ces étapes exigeantes.

Et pour l’avenir?

Avec le vieillissement de la population, le contrôle des régimes collectifs et des fonds de pension, les perspectives d’emploi sont excellentes pour ceux qui se dirigent vers l’actuariat.

La majorité des étudiants réussissent à dénicher un emploi à temps plein dans leur champ d’expertise.

La variété des tâches est aussi au rendez-vous! Au-delà des compagnies d’assurance et des institutions financières, les futurs actuaires peuvent œuvrer au sein des entreprises d’actuaires, d’organismes gouvernementaux, des firmes de consultants en avantages sociaux ou de placement et même à leur compte.

En plus de participer à la tarification des primes et à l’élaboration de nouveaux produits d’assurance, l’expertise des actuaires est grandement appréciée par les équipes de vente pour le développement des affaires et le renouvellement des contrats d’assurance. Les actuaires peuvent aussi émettre leurs recommandations sur les états financiers, les différents risques que court une entreprise et sa rentabilité.