Quels sont vos recours en cas de vol annulé, retardé ou surréservé?

Quels sont vos recours en cas de vol annulé, retardé ou surréservé?

Quels sont vos droits?

Bien des voyageurs ignorent quels sont leurs recours lorsque leur vol est annulé, retardé ou surréservé (surbooké)…

Pourtant, plusieurs lois internationales comme celles des conventions de Varsovie et de Montréal et le règlement (CE) 261/2004 de l’Union européenne font en sorte que vous avez droit à une indemnité.

Celle-ci peut varier entre 380 $ à 920 $ par passager si votre vol est retardé de plus de 3 heures, annulé ou surréservé.

C’est la provenance et la destination de votre vol qui déterminent le montant de la compensation, et non pas la distance parcourue.

Communiquez avec votre compagnie aérienne

La première chose à faire quand votre vol est annulé, retardé ou surréservé est de communiquer avec votre compagnie aérienne.

Elle pourrait vous offrir

  • une place à bord d’un autre vol
  • un remboursement de votre billet d’avion
  • une indemnité pour compenser les désagréments

Toutefois, ces mesures varient d’un transporteur aérien à l’autre.

Si la compagnie aérienne refuse de vous dédommager

Vos recours ne s’arrêtent pas là si votre ligne aérienne vous laisse tomber comme une vieille chaussette.

Vous avez une assurance voyage?*

Tant mieux ! Appelez le service d’assistance de votre assureur ou de l’émetteur de votre carte de crédit.

Il vous indiquera la marche à suivre pour faire une réclamation et quels sont les frais couverts (ex. : hôtel, repas, etc.).

Si vous avez fait affaire avec un agent de voyages certifié

Grâce au Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages, le prix de votre billet d’avion ou de votre forfait pourrait vous être remboursé.

Une seule condition pour cela: l’achat de votre voyage auprès d’un agent de voyage ayant un permis reconnu par l’Office de la protection du consommateur.

Les autres frais encourus à la suite de l’annulation, du retard ou de la surréservation de votre vol d’avion ne sont toutefois pas couverts par le fonds.

Situations où vous n’êtes pas protégé par le fonds

  • Vous avez acheté votre billet d’avion directement auprès de la ligne aérienne.
  • Vous avez fait affaire avec une agence qui n’a pas un permis du Québec.
  • Vous avez acheté votre voyage à distance (par Internet, application, courrier ou téléphone).

Dans ces cas, si vous avez payé avec votre carte de crédit, vérifiez si un remboursement est possible auprès de l’émetteur de votre carte.

Portez plainte

Si vous jugez que votre compagnie aérienne n’a pas respecté le contrat qui vous unit, vous pouvez porter plainte auprès de l’Office des transports du Canada.

Dans un premier temps, la médiation et la conciliation sont préconisées afin de régler le désaccord entre vous et le transporteur aérien.

Si vous n’êtes pas satisfait du traitement de votre dossier, vous pouvez le faire escalader jusqu’au processus décisionnel formel, où un comité de membre de l’Office prendra une décision fondée sur les preuves que vous aurez présentées.

*Les causes admissibles de votre voyage varient selon les contrats et ces exemples pourraient ne pas s’appliquer à votre situation. Veuillez communiquer le service à la clientèle de votre assureur ou consulter votre brochure pour de plus amples informations.

Soyez épris de justice

Si vous avez épuisé vos recours, envisagez la mise en demeure et d’aller à la Cour des petites créances.

Les rouages du système judiciaire vous dépassent? Il existe maintenant des entreprises qui se spécialisent en indemnisation des passagers aériens. C’est le cas de volenretard.ca.

Si elle réussit à vous obtenir une compensation, elle conservera 25 % du montant.

Ce service est gratuit s’il n’y a pas d’indemnité versée.