Est-il possible de mener une vie zéro déchet? Presque! Voici 5 trucs pour vous initier à ce mode de vie qui fait toute la différence en matière écologique.

C’est à Bea Johnson (en anglais seulement) que l’on doit l’émergence du mouvement zéro déchet, avec la parution, en 2014, de son livre Zéro déchet : l’histoire incroyable d’une famille qui a réussi à limiter ses déchets à moins de 1 kg par an.

Depuis, nombreux sont ceux qui emboîtent le pas et cherchent par tous les moyens à réduire leur quantité de déchets.

Pour le faire, ils suivent la règle des 5 R établies par Bea Johnson :

  • Refuser les objets à usage unique
  • Réduire
  • Réutiliser
  • Recycler
  • Rot (composter)

1. Refuser les objets à usage unique

Éliminez tous les objets destinés à un usage unique :

  • Bouteilles d’eau en plastique et verres en carton
  • Sacs de plastique Ziploc et pellicule de plastique
  • Essuie-tout
  • Piles
  • Pailles
  • Tampons démaquillants
  • Couches et lingettes de bébé
  • Rasoirs jetables
  • Produits d’hygiène féminine
  • Papier parchemin
  • Vaisselle jetable
  • Brosses à dents

Une recherche dans Internet vous démontrera qu’il existe une multitude de solutions de rechange pour qu’ils ne fassent plus partie de votre quotidien.

Dites adieu aux produits suremballés, aux publicités postales, aux sacs et aux contenants de plastique, aux échantillons, aux objets qui transpirent l’obsolescence programmée.

2. Réduire la consommation de biens

C’est ici que vous mettez un frein à la surconsommation et optez pour une consommation responsable.

En plus de se poser la question si un achat est essentiel, les personnes zéro déchet vont aussi épurer leur environnement dans une quête de simplicité.

Comme beaucoup de déchets proviennent de la table, elles se remettent aux fourneaux dans l’objectif de réduire l’emballage des aliments et le gaspillage alimentaire. Dites ouste aux aliments emballés en mode individuel pour les lunchs et favorisez vos emballages réutilisables.

Côté achat, misez sur l’achat local et en vrac où vous apporterez vos sacs et vos contenants.

C’est aussi le moment de laisser aller votre côté DIY (do it yourself). De nombreuses recettes de produits ménagers et de produits de beauté faits maison sont disponibles sur la toile. Vous n’avez pas ce talent? Encouragez des artisans locaux qui offrent une multitude de produits à saveur zéro déchet.

Le mouvement zéro déchet se transpose aussi dans les cadeaux offerts aux êtres chers. Plutôt que de donner des objets, optez pour des spectacles ou du temps si précieux quand on en manque.

3. Réutiliser ce qui peut l’être

En visant le zéro déchet, vous regarderez d’un autre œil vos vieux t-shirts et vos serviettes trouées. Ils se transformeront en chiffons tout aussi efficaces que des neufs!

Avant de mettre au recyclage ou à la poubelle des contenants en plastique, voyez si vous ne pouvez pas les réutiliser quand vous irez à votre épicerie en vrac.

Quand vient le temps de faire des achats, allez dans des boutiques de seconde main ou des sites de petites annonces en ligne.

Quand cela est possible, faites réparer ce qui est brisé, au lieu d’acheter à nouveau.

4. Recycler au maximum

Pour savoir ce qui va ou pas dans votre bac à recyclage, consultez le site de votre ville. L’objectif est de recycler le maximum d’objets chaque semaine au lieu de les balancer à la poubelle.

Pour vous aider à augmenter la cadence de recyclage, n’hésitez pas à vous munir de nouveaux bacs de tri à la maison et à afficher les principales règles de recyclage de votre municipalité comme pense-bête.

5. Rot (composter)

En compostant vos déchets organiques, au lieu de les mettre à la poubelle, votre quantité de déchets diminuera d’environ 40 %.

Vous ne savez pas trop comment vous y prendre? Voici quelques conseils pour un compostage simple à faire à la maison.